Clicky

Nouvelle affaire de Revenge Porn en Ecosse, sur fond de piratage de comptes iCloud

Le Revenge Porn fait des centaines de victimes chaque année. La plupart des affaires se ressemblent, bien sûr, mais celle-ci est un peu différente, et ce pour une raison assez évidente : les femmes prises pour cible n’ont pas partagé sciemment ces photos. Non, en réalité, elles ont été victimes d’une attaque orchestrée par un hacker, un hacker qui s’en est pris à leur compte iCloud.

Pour l’heure, une vingtaine de femmes ont été touchées par l’attaque. Elles sont toutes originaires de la même région et elles habitent ainsi dans le South Lanarkshire, une région située au sud de l’Écosse.

Revenge Porn Ecosse

Une nouvelle affaire de Revenge Porn a éclaté en Écosse.

Ce n’est pas le plus étrange. Non, car elles se connaissent toutes, de près ou de loin, et certaines d’entre elles sont même amies sur Facebook.

Les victimes ont entre 19 et 27 ans

En attendant, leurs témoignages se ressemblent beaucoup aussi. Ces femmes se sont toutes prises en photo dans leur plus simple appareil afin d’émoustiller leur petit copain.

D’après l’enquête menée par la police écossaise, des photos auraient été synchronisées avec iCloud et la personne à l’origine de cette fuite aurait donc piraté le compte des victimes pour les obtenir. Elle n’en serait d’ailleurs pas restée là puisqu’elle les a ensuite publiées sur une plateforme de partage de fichiers dont le nom n’a pas été communiqué, pour des raisons assez évidentes.

Les victimes ne se sont rendu compte de rien au début, mais elles ont très vite reçu des messages de leurs proches pour les prévenir de la fuite. Inutile de préciser qu’elles n’ont pas spécialement pris la chose. Bien au contraire, même.

Beaucoup se sentent humiliées et certaines d’entre elles n’osent plus sortir de leur appartement de peur d’être reconnues dans la rue.

Le dossier a été transmis à la brigade de cybercriminalité

Cette histoire les a beaucoup rapprochées, bien sûr, et c’est en discutant ensemble qu’elles se sont rendu compte qu’elles étaient toutes liées, d’une manière ou d’une autre. Certaines ont fréquenté les mêmes écoles, d’autres ont travaillé pour le même employeur.

Elles pensent donc que le hacker les connait aussi, mais aucun nom ne leur est venu en tête lorsqu’elles en ont parlé ensemble.

La police écossaise prend cette affaire très au sérieux, bien sûr, et elle a transmis le dossier à la brigade de cybercriminalité. Cette dernière a d’ailleurs contacté Apple afin d’obtenir l’identité de toutes les personnes qui se sont connectées aux comptes des victimes récemment.

Elle pense en effet pouvoir trouver le nom du coupable en effectuant des recoupements.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.