Fujifilm X-T1 : de nouvelles images, avec une photo du grip en bonus

Le Fujifilm X-T1 s’est illustré en début de semaine au travers de plusieurs photos dévoilées avant l’heure, des images évoquées dans cet article. Désormais, nous savons donc à quoi ressemble le prochain hybride de la firme, mais vous n’en avez peut-être pas eu assez. Pas de problème, la curiosité n’est pas un si vilain défaut et Digicame vient de toute manière de publier trois nouvelles images de très bonne facture, des images qui mettent en scène le boitier, bien sûr, mais aussi son grip optionnel.

Si vous vous attendez à de nouvelles révélations, alors vous risquez d’être déçus car ces images ne nous apprennent pas grand chose de plus. Elles nous permettent cependant de constater, une nouvelle fois, les similitudes frappantes entre le Fujifilm X-T1 et le vénérable Olympus OM-D E-M5. Attention cependant car si les deux boitiers se ressemblent beaucoup, le X-T1 semble profiter d’une ergonomie plus étudiée, et plus en adéquation avec les autres appareils présents au catalogue de son constructeur.

Fujifilm X-T1 : image 1 new

Le Fujifilm X-T1 vu de face, ou plutôt de trois quarts.

Je pense notamment à ces trois molettes présentes sur la tranche supérieure du boitier, des molettes qui nous permettront de prendre rapidement la main sur la sensibilité, la vitesse ou encore l’exposition de nos clichés. Point intéressant, les deux molettes situées à gauche sont doublées et nous pourrons ainsi accéder à d’autres réglages comme la méthode de mesure en faisant pivoter leur base. Au niveau de la poignée de l’appareil, nous pourrons également compter sur une autre molette et ce n’est pas terminé car il y en aura également une de plus au dos de l’appareil.

Cinq molettes sur un hybride, c’est pas mal, non ?

Certes et nous aurons également droit à une dizaine de boutons en plus.

Les spécifications techniques supposées du boitier ne sont pas non plus en reste. Le Fujifilm X-T1 devrait ainsi embarquer un capteur APS-C X-Trans II de 16 millions de pixels, pour une sensibilité comprise entre 100 et 51 200 ISO et un mode rafale fixé à 8 images par seconde, avec autofocus. Là dessus, nous aurions également droit à deux ports pour cartes SD, à un écran inclinable, à un énorme viseur, à une puce WiFi et à un boitier tropicalisé en prime.

Le prix ? A partir de 1 200€ sans objectif, et les kits ne seront pas non plus donnés. Plus d’infos dans cet article.

Présentation prévue pour le 28 janvier, soit la veille de la conférence de presse dédiée à l’OM-D E-M10.