Clicky

NSA : les outils de piratage de l’agence sont en vente

La NSA risque de ne pas apprécier. Les Shadow Brokers, un groupe de hackers très connu dans le milieu, ont mis en vente les outils de piratage utilisés par l’agence sur le dark net. Ils ne sont clairement pas donnés, mais ils ont l’air d’être plutôt complets et efficaces.

Le groupe en question n’en est pas à son coup d’essai et cela fait ainsi plusieurs mois qu’il a mis en vente une panoplie d’outils de piratage appartenant à la célèbre agence américaine. Histoire d’en remettre une couche, il propose depuis la semaine dernière une nouvelle offre dédiée cette fois aux outils pensés pour faciliter le piratage de systèmes Windows.

Outils NSA

Les Shadow Brokers portent-ils un sweat à capuche ? Toute la question est là, bien entendu !

Plutôt complète, elle regroupe de nombreux outils différents et notamment des portes dérobées, des outils de prise de contrôle à distance ou même des outils capables de découvrir des bugs dans les différentes solutions logicielles du marché.

FuzzBunch & DanderSpritz : deux suites pour pirater n’importe quel Windows

Ces outils sont regroupés dans deux suites distinctes. La FuzzBunch est la plus chère et elle est ainsi proposée à 650 bitcoins, soit à quelque chose comme 515 000 euros en appliquant les taux de conversion actuellement en vigueur sur les marchés. La DanderSpritz est la seconde et elle coûte un peu moins cher. Pour mettre la main dessus, il suffira de débourser 250 bitcoins et donc environ 200 000 euros.

Il est cependant possible d’acheter chaque module séparément. Le prix dépend évidemment de l’outil. Pour la DanderSpritz, par exemple, chaque outil est proposé à 10 bitcoins et donc à près de 8 000 euros. Ceux de la FuzzBunch sont un peu plus chers et leur prix oscille ainsi entre 50 et 250 bitcoins, soit entre 39 600 et 200 000 euros.

Fait amusant, les Shadow Brokers proposent aussi une offre spéciale regroupant les deux suites, pour un prix fixé à 750 bitcoins et donc à un demi-million d’euros.

Les antivirus ne nous seront d’aucun secours contre ces programmes

Jacob Williams, un chercheur en sécurité, a réussi à mettre la main sur plusieurs captures écran en sollicitant le groupe. Les images laissent entrevoir des outils à l’interface assez austère.

D’après lui, certains programmes seraient parfaitement capables de contourner les protections des principaux antivirus du marché. Il cite notamment les outils développés par Avast, Avira, Comodo, Dr.Web, ESET, Kaspersky, McAfee, Panda, Symantec ou même Trend Micro.

Il est important de préciser que les Shadow Brokers sont très connus dans le milieu. Personne ne connaît leur identité, bien sûr, mais les rumeurs vont bon train et certaines personnes pensent qu’ils travaillent pour la cyberintelligence russe ou… carrément pour la CIA.

Une chose est sûre, en tout cas, ils semblent bien décidés à tirer profit de leur dernière opération.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.