Nvidia : en attendant les RTX mobile, la MX 250 fuite chez HP

Après Intel en août dernier, c’est Nvidia qui doit faire les frais de l’apparent manque de discrétion de HP. Heureusement pour les verts, la fuite ne concerne pas les précieuses (et pour l’heure très secrètes) puces mobiles RTX, mais plutôt la nouvelle version de sa référence low-end destinée avant tout aux laptops bureautique / multimédia : la MX 250.

Conçue pour épauler le processeur sur des tâches demandant des ressources un peu trop importantes sur le plan graphique (traitement photo léger, par exemple), la MX 250 n’est pas destinée à du Gaming (même si certains titres peu gourmands pourront s’en accommoder). D’après nos camarades de Tom’s Hardware, il n’est d’ailleurs même pas certain que cette nouvelle puce dépende de la nouvelle architecture Turing de Nvidia, qui sert de socle à la génération RTX. Il faudra peut-être se contenter d’une simple resucée de la version précédente, la MX 150 (exploitant l’architecture Pascal), que l’on trouvait sur certains laptops commercialisés cette année, dont le Honor MagicBook, présenté par la filiale de Huawei en avril dernier.

Nvidia va pouvoir faire les gros yeux à HP. Le constructeur américain a fait fuiter des informations sur la MX 250, la prochaine carte vidéo low-end de la marque au caméléon.

Sur le document que HP a laissé fuiter (la fiche technique d’un nouvel ordinateur portable, le HP Zhan 66 Pro), on apprend ainsi que cette fameuse MX 250 serait équipée de 2 Go de mémoire vidéo GDDR5. Un détail qui laisse entendre que l’on resterait bien sur l’architecture Pascal pour ce modèle, et pour cause, les références RTX utilisent – du moins pour l’instant – exclusivement de la mémoire GDDR6, plus rapide.

Une annonce officielle attendue lors du CES 2019, en janvier

Attendue en janvier prochain, l’annonce officielle de cette MX 250 sera l’occasion pour la presse d’en apprendre plus, et de tirer au clair de quelle architecture cette nouvelle carte vidéo dépend. Le CES sera également l’occasion pour Nvidia de présenter les itérations mobiles de ses puces RTX. Comme pour l’arrivée des puces mobiles de génération Pascal, ces dernières sont censées permettre aux PC portables Gamers de faire un nouveau bond en avance en termes de performances et – peut-être aussi – en termes d’efficacité énergétique.

Si la chose est bien moins certaine, on peut également s’attendre à ce que Nvidia dévoile une nouvelle référence de cartes graphiques RTX « grand format ». Il y a quelques semaines, une certaine RTX 2060 fuitait en effet par le biais d’un Benchmark. Comme la GTX 1060 avant elle, elle devrait constituer une solution avantageuse sur le milieu de gamme.