Clicky

Nvidia lève le voile sur son Tegra 5, ou plutôt sur son Tegra K1

Chaque année, Nvidia profite du CES pour présenter ses nouvelles puces mobiles et cette nouvelle édition du célèbre salon de Las Vegas ne déroge pas à la règle. Le fondeur vient effectivement d’introduire son Tegra 5 ! Enfin, ce n’est pas tout à fait exact puisque ce dernier a changé de dénomination et il sera finalement commercialisé sous un autre nom : le Tegra K1. Peu importe finalement car ce qui compte, c’est sa puissance de calcul. En la matière, Nvidia semble avoir plutôt bien fait les choses puisque le Tegra K1 regroupera pas moins de 192 coeurs et il sera parfaitement compatible avec l’Unreal Engine 4. En d’autres termes, il va poutrer quelque chose de bien.

Il faut bien l’avouer, le Tegra 4 n’a pas rencontré le succès escompté. Malgré toutes ses qualités, il n’est pas parvenu à s’imposer face au ténor du genre, soit le Snapdragon 800. Il suffit d’ailleurs de jeter un rapide coup d’oeil sur la fiche technique des derniers « superphones » commercialisés par nos amis les constructeurs pour s’en rendre compte. Ces derniers ont effectivement tous opté pour la puce de Qualcomm et c’est donc cette dernière que l’on retrouve dans le LG G2 (testé ici), dans le Sony Xperia Z1 (testé ici) ou dans le Samsung Galaxy Note 3 (testé ici), pour ne citer qu’eux.

Nvidia Tegra K1

Nvidia a profité du CES 2014 pour présenter le Tegra K1.

Nvidia va donc avoir du boulot sur la planche pour renverser la tendance.

Le Tegra K1 ne manque pas d’arguments pour convaincre. Premier point et pas des moindre, il profite de l’architecture Kepler, que l’on retrouve dans les cartes graphiques haut de gamme produites par le fondeur. La puissance de calcul ne sera pas la même, bien sûr, mais il faut avouer que c’est plutôt une bonne nouvelle. Derrière, sachez d’ailleurs que nous retrouverons un processeur quad-core ARM épaulé par un GPU constitué de 192 coeurs, contre 72 coeurs pour celui du Tegra 4. Comme évoqué un peu plus haut dans l’article, le Tegra K1 sera ainsi en mesure de faire tourner l’Unreal Engine 4. Un gage de qualité, à ne pas en douter. Nvidia a d’ailleurs commencer à anticiper l’avenir et si la puce de la firme pourra équiper nos smartphones et nos tablettes tactiles, elle n’aura aucun mal à trouver sa place au sein de nos télévision, de nos voitures ou même de nos consoles de jeux.

Intéressant, mais ce n’est pas fini car Nvidia a également présenter une seconde déclinaison de son Tegra K1, une déclinaison intégrant cette fois un CPU double-coeur Denver capable de gérer les instructions en 64-bits. Il faut dire aussi que ces instructions sont très à la mode depuis le lancement de l’iPhone 5s, et de la puce A7. Samsung devrait ainsi lui aussi profiter du CES 2014 pour présenter son Exynos 64-bits.

Via

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Maxime Perret

    Le Tegra 4 est arrivé trop tard, les flagships des constructeurs ne pouvaient pas l’attendre. C’est vraiment dommage que Nvidia a vraiment dû voir ses chiffres s’effondrer cette année…