Nvidia réagit face aux pannes constatées sur les RTX 2080 Ti

Nvidia passe aux aveux. Après s’être livrée à une enquête que l’on imagine minutieuse, la firme au caméléon reconnait que sa GeForce RTX 2080 Ti a bien un problème. En l’occurrence seules certaines premières séries, initialement vouées à des tests et commercialisées par mégarde, seraient touchées. Nous l’évoquions dernièrement, la nouvelle carte haut de gamme des verts, vendue à près de 1200 euros, est depuis quelques semaines sujette à des pannes inexpliquées ayant tout du syndrome de fin de vie. Ces problèmes techniques majeurs n’avaient pas manqué de générer leur lot de messages enflammés sur les forums de la marque, agrémentés, sur Twitter, de quelques tweets amers.

Il faut dire que, dans un premier temps, Nvidia assurait dans ses communiqués ne pas « constater de problème d’envergure », et s’orientait plutôt vers une étude au cas par cas des réclamations. Quelques jours plus tard, face à l’afflux de RTX 2080 Ti en fin de course, la marque a toutefois dû revoir sa stratégie et passer en mode damage control auprès de ses clients.

Pointée du doigt pour des pannes, la RTX 2080 Ti fait figure de bad-buzz pour les verts depuis quelques semaines. Après avoir enquêté, la firme reconnait des problèmes en lien les premières séries de cartes.

Dans un bref communiqué publié en cours de semaine dernière, les verts changent ainsi légèrement de discours. « Des premières séries destinées à des tests [ont été commercialisées par erreur]. Elles seraient à l’origine des soucis rapportés par certains de nos clients avec les RTX 2080 Ti Founders Edition« , est-il précisé. « Nous sommes prêts à aider les clients qui rencontrent des problèmes« , conclut la firme avant de renvoyer vers son SAV.

La mémoire GDDR6 en cause ?

Si la pudeur de Nvidia nous empêche de savoir précisément quels composants de la RTX 2080 Ti sont en cause, la mémoire GDDR6 embarquée par la carte était régulièrement pointée du doigt par de nombreux clients touchés par le problème, ainsi que par certains sites ayant eu l’occasion de se pencher sur la question.

Nvidia se contente pour sa part de nous expliquer que des cartes destinées à des tests se sont retrouvées dans le commerce sans se montrer tellement plus précis. Dans les faits, la marque a dû tester plusieurs fournisseurs pour ses puces et sa mémoire vive. Certaines de ces premières séries, peu fiables, se sont finalement retrouvées dans le commerce suite à une erreur quelconque… avec les suites que l’on connait. En l’était, l’explication de Nvidia a du sens puisque les modèles concernés par les pannes étaient tous (ou presque) issus de la lignée Founders Edition, propre au constructeur.

Nvidia promet en outre de procéder à un échange standard des cartes défectueuses. Espérons que le service après-vente du fabricant soit à la hauteur. En la matière, les premiers retours des joueurs touchés étaient jusqu’à présent assez mitigés.