Clicky

Nvidia : voici pourquoi le lancement des GTX série 11xx a été reporté

Deux ans après le lancement des puces de génération Pascal, les nouvelles cartes graphiques grand public de chez Nvidia se font toujours attendre. On apprenait ainsi en début de mois, de la bouche même de Jensen Huang (le PDG des verts), que les GTX série 11 n’arriveraient pas sur le marché « avant un bon moment« . On sait désormais ce qui se cache derrière cet étonnant retard (Nvidia a pour habitude de lancer une nouvelle génération de cartes tous les deux ans)… et très honnêtement le pot aux roses n’a rien de glorieux.

Selon les informations grappillées par SemiAccurate, le constructeur ferait actuellement face à un surplus d’inventaire massif et croulerait littéralement sous les puces de génération Pascal. Le report des GTX série 11 aurait donc pour unique vocation de donner le temps à la firme de vider ses entrepôts.

Nvidia a surestimé la demande en puces de génération Pascal et se trouve à présent confronté à un surplus d’inventaire massif. Suffisant pour reporter de plusieurs mois le lancement des GTX série 11.

C’est une fâcheuse erreur de calcul qui aurait placé Nvidia dans cette indélicate posture. Le fondeur taïwanais aurait en effet surestimé la demande côté Gaming, tout en sous-estimant le déclin du marché propre au minage de cryptomonnaies. La combinaison de ces deux facteurs déboucherait à l’heure où nous écrivons ces lignes sur un stock qui ne désemplit pas, mais aussi – et plus embêtant –  sur le retour au bercail de cartes déjà expédiées.

Retour à l’envoyeur pour 300.000 cartes graphiques de génération Pascal

Toujours d’après SemiAccurate, l’un des principaux partenaires OEM de Nvidia lui aurait renvoyé pas moins de 300.000 cartes graphiques. Un cas de figure assez rare selon SeekingAlpha. D’ordinaire Nvidia se montre plutôt intraitable avec ses partenaires, surtout lorsque ces derniers ne vont pas dans son sens. Ici, la firme semble en être aux concessions, ce qui en dirait finalement long sur la situation actuelle de la firme.

Reste à savoir si maintenant que ses difficultés sont éventées, Nvidia parviendra à écouler ses stocks sans procéder à des ristournes importantes sur les unités déjà produites. Les ristournes interviennent habituellement lorsqu’il s’agit de faire place nette pour l’arrivée de nouveaux produits, et compte tenu du contexte actuel, des prix en baisse aideraient sûrement les verts à se défaire plus facilement de ce surplus d’inventaire.

Il semblerait en tout cas que le constructeur ait pour projet de convertir un maximum de ses puces en cartes graphiques entrée et milieu de gamme. C’est en tout cas ce que note SeekingAlpha à la vue de l’importante quantité de mémoire GDDR5 commandée dernièrement par Nvidia. Une mémoire plus lente que la GDDR5X ou la GDDR6, qui équipe actuellement les GTX 1050, 1050 Ti, 1060, 1070 et 1070 Ti.

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.