Oculus Quest, le casque RV autonome

Mark Zuckerberg a tenu hier soir une conférence afin de présenter les dernières nouveautés concoctées par Oculus… à commencer par un nouveau casque RV totalement autonome : l’Oculus Quest.

La forme ne change pas vraiment. Le casque est en effet presque une copie conforme de l’Oculus Rift. Il en va d’ailleurs de même pour les deux contrôleurs livrés avec le produit.

oculus Quest

La comparaison s’arrête là cependant, car l’Oculus Quest a un avantage de taille par rapport à son grand-frère. Contrairement à ce dernier, il n’aura pas besoin d’être connecté à un ordinateur pour fonctionner.

Oculus Quest, le casque RV réellement autonome

Durant son allocution, Mark Zuckerberg est revenu sur le but ultime de la réalité virtuelle : offrir la plus grande liberté possible aux utilisateurs. D’après lui, cet objectif est totalement incompatible avec les formats actuels des casques de réalité virtuelle.

Cette fois, il est bien entendu difficile de ne pas être de son avis. Les câbles et la notion de liberté semblent pour le moins incompatibles.

L’Oculus Quest verse donc dans l’autonomie la plus complète. Le casque a en effet pour but de nous aider à nous affranchir de tous les câbles habituels. Tout comme le Go, l’appareil embarque ainsi tous les composants nécessaires à son fonctionnement. Des composants accompagnés d’un système de tracking externe.

Le format ne manque pas d’intérêt, mais il n’est pas sans défauts non plus. Le Quest sera en effet moins puissant que le Rift et il ne pourra donc pas proposer des expériences aussi réalistes. Toutefois, Zuckerberg a évoqué une expérience proche du casque haut de gamme de la compagnie.

De la RV et un zeste de RA en prime

Il y a plus intéressant cependant. Durant la présentation, les représentants de l’entreprise ont également indiqué que l’Oculus Quest ne se limitera pas à la réalité virtuelle. À terme, il devrait aussi être en mesure d’offrir des expériences de réalité mixte. Attention cependant, car si ces dernières figurent sur la feuille de route de l’entreprise, elles ne seront pas disponibles dès le lancement du casque.

L’Oculus Quest ne manque pas d’intérêt, donc, mais toute la question est naturellement de savoir si les éditeurs et les développeurs joueront le jeu. Pour être en mesure de s’imposer sur le marché, le casque aura en effet besoin d’un riche écosystème derrière lui.

Attendu pour le printemps, le Quest sera proposé au prix de 399 $.

Mots-clés oculusoculus quest