Okinoshima, l’île réservée aux hommes

Okinoshima n’est pas une île tout à fait comme les autres. Réservée aux hommes, aucune femme ne peut fouler ses terres. En outre, ces messieurs doivent nécessairement accomplir un rituel de purification avant de pouvoir en fouler le sol. Un rituel durant lequel il leur faudra se débarrasser de tous leurs vêtements.

Okinoshima, aussi connue comme l’île Okino, se trouve à environ quatre-vingts kilomètres au large de Fukuoka.

Okinoshima

Coincée entre la Corée du Sud et le Japon, l’île n’est pas très grande et elle s’étend ainsi sur un peu plus d’un kilomètre carré, avec un point culminant situé à 243,6 mètres.

Okinoshima, une île pas comme les autres

Elle a également une autre particularité intéressante : elle est considérée comme une terre sacrée du Munakata-Taisha. L’île abrite donc un des trois sanctuaires shinto du groupe, un sanctuaire baptisé Okitsu-gu et recouvrant toute la surface de l’île.

En conséquence, l’île est totalement interdite aux femmes en raison de l’importance qu’elle revêt dans le shintoïsme.

La femme a rarement la bonne place dans les religions et le shintoïsme ne fait pas exception à la règle. Ces dernières ont pendant longtemps été considérées comme des êtres impurs et de nombreux sanctuaires leur sont ainsi interdits. Elles n’ont d’ailleurs pas été autorisées à gravir le mont Fuji avant la fin des années 60.

Dans ce cas précis, cette interdiction est également liée à une ancienne légende. D’après les témoignages des aïeux, des femmes auraient été changées en pierre après avoir tenté de fouler le sol de l’île, à cause de leurs menstruations. Les divinités les auraient en effet condamnées pour avoir tenté de souiller le sanctuaire.

Le shintoïsme accorde également beaucoup d’importance aux rituels de purification. Ils sont habituellement utilisés pour apaiser des divinités ou même pour attirer les faveurs des dieux.

Une île réservée aux hommes

Okinoshima s’inscrit pleinement dans ces traditions. Lorsque les hommes souhaitent fouler son sol, ils doivent ainsi commencer par se soumettre à un rituel de purification par l’eau, un rituel mené par le gardien du sanctuaire et par le seul habitant de l’île.

Pour se faire, les visiteurs doivent commencer par se débarrasser de leurs vêtements et de tous leurs artifices afin de se présenter aux dieux dans leur plus simple appareil.

Toutefois, les visiteurs ne peuvent pas venir à n’importe quel moment. Ils doivent en effet attendre le coup d’envoi du festival annuel pour pouvoir se rendre sur les lieux.

Okinoshima se trouve également au cœur d’une polémique. L’Unesco souhaite inscrire le site sur la liste du patrimoine mondial, mais le prêtre de Munakata Taisha refuse. Il craint en effet que l’île devienne une destination touristique et perde du même coup son identité religieuse.

Crédits Photo

Mots-clés insolitejapon