Olympus Mons, la plus grande montagne du système solaire

Situé dans la région de Tharsis Montes près de l’équateur martien, Olympus Mons fait partie d’une douzaine de grands volcans, dont beaucoup sont 10 à 100 fois plus grands que leurs homologues terrestres. Le plus grand d’entre eux s’élève à 25 kilomètres au-dessus des plaines environnantes et s’étend sur 624 km, soit à peu près la taille de l’état de l’Arizona.

Ce qui fait de l’Olympus Mons la plus grande montagne du système solaire.

Olympus Mons

Un volcan martien aux proportions gigantesques

Olympus Mons est trois fois plus haut que la plus haute montagne de la Terre, le mont Everest, dont le sommet culmine à 8,85 km au-dessus du niveau de la mer. Olympus Mons est un volcan bouclier. Plutôt que de cracher violemment de la matière fondue, les volcans boucliers sont créés par la lave qui coule lentement le long de leurs côtés. En conséquence, la montagne a un aspect bas et trapu, avec une pente moyenne de seulement 5%.

Six cratères effondrés, connus sous le nom de calderas, s’empilent les uns sur les autres pour créer une dépression au sommet, qui fait 85 km de large. Tandis que les chambres magmatiques sous les calderas se vidaient de leur lave, très probablement lors d’une éruption, les chambres se sont effondrées, ne pouvant plus supporter le poids du sol au-dessus.

Une falaise, ou escarpement, entoure le bord extérieur d’Olympus Mons, atteignant jusqu’à 10 km au-dessus de la zone environnante. La falaise seule est à peu près aussi grande que le volcan Mauna Loa. Une large dépression entoure la base du volcan.

L’Olympus Mons n’a pas encore dévoilé tous ses secrets

Olympus Mons est encore un volcan relativement jeune. Bien qu’il lui ait fallu des milliards d’années pour se former, certaines régions de la montagne n’ont peut-être que quelques millions d’années, ce qui est relativement jeune dans la vie du système solaire. Ainsi, Olympus Mons pourrait encore être un volcan actif avec un potentiel d’éruption.

Le plus haut volcan du système solaire pourrait également abriter des glaciers rocheux – des débris rocheux gelés dans la glace. Les dépôts de neige et de glace au-dessus de la base du bouclier pourraient entraîner de tels glaciers. De l’eau glacée isolée par de la poussière de surface pourrait également exister près du sommet du volcan.

Crédits Photo

Mots-clés astronomiemars