Olympus OM-D E-M5 II : les caractéristiques officielles

Olympus vient de lever le voile sur un nouvel hybride, et autant dire que cela ne devrait pas vous surprendre. Pour cause, puisque ce dernier fait parler de lui depuis plusieurs semaines maintenant. En réalité, l’OM-D E-M5 II a même fait l’objet de plusieurs fuites notables, si bien que nous savions déjà presque tout à son sujet. Est-ce une raison pour faire l’impasse sur sa présentation ? Non, bien sûr que non !

De prime abord, ce nouveau modèle ressemble beaucoup à son prédécesseur. Il hérite de ses lignes, de sa compacité et de sa tropicalisation. Toutefois, en marge, Olympus a profité de l’occasion pour revoir son ergonomie et corriger les défauts de son grand-frère.

Olympus OM-D E-M5 II : photo 1

Grosse ressemblance avec le modèle précédent, bien sûr.

Je ne vais pas dresser la liste de tous les ajouts, mais sachez simplement que vous allez pouvoir jouer avec pas moins de deux molettes et de six boutons (dont le déclencheur) depuis l’épaule droite du boitier. Le bouton de mise sous tension et la molette des modes se trouvent de l’autre côté de la griffe porte-accessoire, pour leur part.

Une nouvelle ergonomie pour l’OM-D E-M5 II

En marge, il y a aussi l’écran qui est désormais monté sur une rotule et qui pourra donc pivoter sur lui-même. Très pratique, et aussi bien en photo qu’en vidéo.

La fiche technique de l’OM-D E-M5 II n’est pas en reste non plus. L’appareil embarque ainsi un capteur 4/3″ Live MOS de 16,1 millions de pixels avec un filtre RVB, une puce de traitement TruePic VII et pas mal de jolies choses en prime. Comme un mode de mesure TTL reposant sur 324 zones, une sensibilité allant jusqu’à 25 600 ISO en mode étendu, une vitesse comprise entre 1/8000 et 60 secondes (pas de 1/16000 finalement) et un mode rafale à 10 images par seconde.

Précisons en outre que le boitier intègrera un mode spécial pour shooter des clichés de 40 millions de pixels en fusionnant 8 photos.

La visée, elle, se fera par l’entremise du viseur électronique (2,36k points, en 100%) ou de l’écran de 3 pouces (1,037k points).

Mais le plus bel atout du boitier, c’est son nouveau stabilisateur 5-axes encore plus performant que celui de l’ancien modèle. Comme il est intégré au boitier, il sera compatible avec toutes les optiques et il nous permettra de réduire considérablement la vitesse de l’obturateur. Très pratique, surtout en soirée ou de nuit. Grâce à ce système, nous pourrons effectivement récupérer un peu plus de lumière.

Olympus OM-D E-M5 II : photo 2

Il y a du nouveau du côté de l’ergonomie.

Un boitier taillé pour la vidéo

Inutile de dire que ce stabilisateur jouera aussi un rôle crucial en vidéo.

Et ça tombe assez bien car Olympus a mis le paquet sur ce terrain là aussi. Certes, l’OM-D E-M5 II n’est pas capable de filmer en 4K, mais il pourra capturer des vidéos en 1080p à 60, 50, 30, 25 ou 24 images par seconde. Derrière, il faudra aussi compter sur un mode ALL-I tapant à 77 Mbps donc on devrait avoir largement de quoi s’amuser. Je passe évidemment sur tous les effets.

Si vous voulez en savoir plus, il vous suffira de toute façon de vous rendre sur cette page qui liste toutes les caractéristiques du boitier. Sachez juste que le WiFi sera aussi de la partie et que le boitier sera compact (123,7 x 85 x 38 mm) pour un poids n’excédant pas les 417 grammes sans objectif, batterie ni carte mémoire.

Attendu à la fin du mois de février, l’Olympus OM-D E-M5 II sera proposé en gris ou en noir à 1 099€ boitier nu. Le constructeur a aussi présenté un M. ZUIKO Digital ED 14-150mm f/4.0-5.6 II qui sera disponible à la même date, pour 699€.

Note : Sinon, sachez qu’une mise à jour sera dispo sur le E-M1 à la fin du mois de février, avec pas mal de grosses nouveautés comme un mode rafale à 9 images par seconde et la capture vidéo en LiveView depuis un téléphone ou une tablette.

Olympus OM-D E-M5 II : photo 3

Regardez moi cette magnifique épaule droite. Que demander de plus ?