Olympus OM-D E-M5 II : les premières images !

Olympus est devenu une référence sur le segment des APN hybrides et ses derniers boitiers ont rencontré un vif succès chez les amateurs, bien sûr, mais également chez certains experts. Le constructeur n’en a d’ailleurs pas fini avec nous et il devrait prochainement lever le voile sur un nouveau boitier : le très attendu Olympus OM-D E-M5 II. Oui, et bien figurez vous que les premières images viennent tout juste de tomber.

Comme souvent dans ce genre de cas, la prudence est de mise et les pincettes de rumeurs. Ceci étant, la bonne nouvelle, c’est que Digicame semble être assez sûr de son coup et il s’est rarement trompé par le passé.

Olympus OM-D E-M5 II : image 1

L’OM-D E-M5 II vu de face.

Quoi qu’il en soit, si ce E-M5 II ressemble beaucoup à son prédécesseur, Olympus a apparemment profité de l’occasion pour revoir toute son ergonomie et pour corriger les vilains défauts du premier modèle.

Une ergonomie complète, et adaptée à une utilisation professionnelle

Sur le capot supérieur du boitier, complètement sur la gauche, nous allons ainsi trouver la molette des modes. Elle trône fièrement à côté de l’interrupteur de l’appareil. La griffe dédiée aux accessoires n’a pas changé de place, pour sa part.

Beaucoup de changement sur l’épaule de ce nouveau OM-D avec pas moins de quatre boutons personnalisables, deux molettes, un déclencheur et un bouton permettant de lancer l’enregistrement d’une vidéo. Le constructeur a apparemment vu les choses en grand et c’est sans doute ce qui l’a poussé à placer quelques boutons supplémentaires sur la face avant de son boitier.

A l’arrière de l’OM-D E-M5 II, on va trouver le viseur, bien sûr, mais aussi un second interrupteur, une croix directionnelle et pas moins de quatre boutons donnant la main sur différentes fonctions. Et puis, il y a l’écran, qui a la très bonne idée d’être monté sur une rotule. Grâce à ça, nous pourrons parfaitement nous photographier ou nous filmer nous mêmes.

Concernant les caractéristiques techniques supposées de l’appareil, sachez qu’il est question d’un capteur de 16 millions de pixels (le même), d’un nouveau processeur, d’un système de stabilisation 5-axes, d’une sortie HDMI et de la capture de vidéos en 1080p à 50 mb/s. Sur le papier, on a donc un boitier très prometteur et qui pourrait séduire pas mal de monde.

Via