On a découvert de l’eau sur une exoplanète !

K2-18b fait partie des innombrables mondes flottant dans l’immensité de l’espace, mais la découverte faite récemment par le Dr Angelos Tsiaras ne la rend pas moins unique en son genre. Elle peut en effet se targuer d’être la toute première exoplanète connue à… abriter de l’eau.

K2-18b n’est pas vraiment une découverte récente. En réalité, la planète s’est retrouvée dans le viseur de Kepler pour la toute première fois en 2015.

espace

Crédits Pixabay

À l’époque, elle était passée plus ou moins inaperçue, mais cela n’a pas empêché une équipe scientifique de s’intéresser à elle récemment.

K2-18b abriterait de l’eau 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, collecter des données sur des mondes aussi distants n’est pas une mince affaire. En réalité, nos instruments ont leurs limites et ils servent principalement à déterminer les caractéristiques de base des exoplanètes.

Comme la distance les séparant de leur étoile hôte ou encore leur masse et leur température.

L’University College London a cependant développé des outils avancés permettant d’extrapoler des données plus précises à partir des relevés faits par les observatoires et télescopes. C’est grâce à ces outils que le Dr Angelos Tsiaras et son équipe ont pu dresser un portrait-robot de K2-18b.

Premier point et pas des moindres, cette planète se classe en réalité dans la famille des Super Terre. Elle est en effet deux fois plus grande et huit fois plus lourde que notre propre monde.

En raison de sa distance, il est impossible d’observer la planète directement, mais les chercheurs ont réussi à obtenir un peu plus d’informations sur la composition de son atmosphère en se focalisant sur la manière dont la lumière de son étoile passe à travers elle. Ce qui a par ailleurs été facilité par l’orbite même de la planète. Très proche de son étoile, cette dernière passe fréquemment devant elle.

Une découverte qui prouve que l’eau est plus répandue que prévu

Or justement, grâce à ces observations indirectes, les astronomes ont découvert que l’atmosphère de la planète abritait de l’eau. Dans quelle quantité exactement ? Ils ne le savent pas malheureusement, mais ils sont en tout cas certains que la planète est bien dotée d’une atmosphère et que cette dernière contient des particules d’eau.

Pour l’instant, leurs découvertes s’arrêtent là. Néanmoins, les chercheurs sont convaincus que K2-18b est susceptible d’abriter d’autres molécules essentielles à l’apparition de la vie. Il faudra en revanche des études plus poussées pour s’en assurer.

En attendant, cette découverte fait de la planète la meilleure candidate pour soutenir la vie. Du moins en dehors de notre propre système. Il faut en effet rappeler que la Terre n’est pas le seul corps à abriter de l’eau à l’état liquide. Europe dissimulerait un océan dans ses profondeurs et des poches de glaces ont été découvertes sur Mars, mais aussi dans certaines régions lunaires.

Et c’est finalement ça le plus intéressant. Cette découverte prouve en effet que l’eau est finalement plus commune que prévu. Et la seule chose qui nous fait défaut, finalement, ce sont les outils pour analyser finement les exoplanètes situées dans les systèmes stellaires autour du nôtre.

Fort heureusement, le James Webb Telescope devrait considérablement améliorer la situation… lorsqu’il sera enfin déployé.

Mots-clés astronomieespace