On a retrouvé le monstre du Loch Ness, ou presque !

Le Loch Ness a-t-il enfin révélé ses secrets ? C’est fort possible. Des scientifiques ont organisé une nouvelle expédition afin de sonder le célèbre lac écossais et leur initiative s’est révélée payante car ils ont bien découvert quelque chose. Oui, mais cela n’a rien à voir avec le célèbre monstre. Enfin pas complètement.

Ce lac d’eau douce est situé en Ecosse, et plus précisément entre Inverness et Fort Augustus. Il fait une superficie totale de 56,4 km2, avec une profondeur maximale de 272 mètres.

Monstre Loch Ness

Tiens, on a retrouvé le monstre du Loch Ness.

Il s’agit du deuxième lac le plus grand du pays après le Loch Lomond mais il le dépasse largement en terme de volume car il est beaucoup plus profond que ce dernier.

Le Loch Ness est le lac le plus profond d’Ecosse

Le Loch Ness est évidemment connu pour son monstre. Il alimente en effet les légendes depuis plusieurs années maintenant.

Tout a commencé en 565 lorsqu’un moine irlandais du nom de Saint Columba a aperçu une étrange créature en tentant de venir en aide à un de ses disciples. Il en a ensuite parlé autour de lui et l’histoire s’est rapidement répandue à travers le pays.

Oui, mais c’est surtout au début des années 30 que la créature est revenue sur le devant de la scène. Bertram Mills, le directeur d’un cirque, avait effectivement fait baigner ses éléphants dans le célèbre lac et plusieurs habitants des alentours ont cru avoir à faire à un monstre.

Il faut dire que seul le dos, la tête et la trompe des pachydermes étaient visibles puisque leurs pattes étaient plongées dans l’eau du loch.

Taquin, Mills avait alors offert pas moins de 20 000 livres à quiconque parviendrait à capturer le monstre. Notez tout de même que cette histoire tient davantage du mythe que du fait mais pas mal de spécialistes pensent que c’est ce coup marketing de génie qui a servi de fondement à la célèbre légende.

Une chose est sûre en tout cas, la toute première photo du monstre a été prise le 12 novembre 1933 par un certain Hugh Gray. Elle avait fait la une de plusieurs journaux et elle avait notamment été publiée par le Glasgow Daily Record et par le Daily Sketch, propulsant par la même occasion le monstre du Loch Ness sur le devant de la scène.

La première photo du monstre du Loch Ness a été prise dans les années 30

Le problème, bien sûr, c’est que personne n’a été en mesure de prouver son existence, ou même de l’infirmer.

Bien décidés à faire toute la lumière sur cette énigme, un groupe de scientifiques a donc lancé une nouvelle expédition visant à sonder les profondeurs du lac. Pour se faire, ils se sont appuyés sur un robot sous-marin surnommé MUNIN mais également sur un sonar.

Grâce à cet appareil, ils ont pu obtenir de nombreuses images du lac et de ses trésors.

Et justement. En faisant le tri dans les photos prises par le robot, nos experts ont eu la surprise de tomber sur un cliché présentant le célèbre monstre, un monstre situé à environ 180 mètres de profondeur.

Nul doute qu’ils ont du ressentir de vives palpitations. Malheureusement pour eux, et aussi un peu pour nous, il s’agissait en réalité… d’une maquette de cinéma réalisé pour le tournage du film La vie privée de Sherlock Holmes, réalisé dans les années 70.

En dehors de ça, leurs recherches sont restées vaines. D’un certain sens, cela n’a rien de surprenant car le monstre se balade à Londres en ce moment.

Mots-clés insoliteloch ness