Clicky

On a trouvé la plus vieille roche terrestre… sur la Lune

Il y a environ quatre milliards d’années, la Lune était relativement proche de la Terre, soit environ trois fois plus près qu’aujourd’hui. Des scientifiques ont pensé qu’il est fort probable que des débris de roche terrestres projetés vers l’espace à la suite de collisions avec un astéroïde ou une comète se soient posés sur le satellite naturel.

Cette hypothèse semble avoir été confirmée par une récente découverte.

JAXA Lune

David Kring, auteur principal de l’étude et spécialiste des sciences de la terre et des planètes, a mis au défi une équipe de chercheurs du Lunar and Planetary Institute. Il s’agissait de trouver un morceau de Terre sur la Lune. La mission a été menée par Jeremy Bellucci du Muséum suédois d’histoire naturelle et Alexander Nemchin de l’Université Curtin, en Australie.

L’équipe semble avoir réussi en trouvant la plus vieille roche terrestre connue sur la Lune. Par une miraculeuse coïncidence, celle-ci figurait parmi les échantillons lunaires ramenés sur Terre par des astronautes d’Apollo 14, en 1971.

Des preuves de l’origine terrestre de la roche

Le bloc rocheux est appelé Big Bertha. Il s’agit d’un minéral rare sur la Lune, mais assez courant sur Terre. En analysant sa composition, les scientifiques ont pu constater que du quartz, du feldspath et du zircon de deux grammes y étaient incrustés.

Par ailleurs, d’après l’analyse chimique, la roche se serait formée dans un « environnement magmatique inhabituellement oxydant », similaire à celle de la Terre. Il serait donc plus plausible qu’elle soit d’origine terrestre.

Un meilleur tableau des débuts de la Terre

Alors, la Lune faisait-elle, autrefois, partie de la Terre ? D’après le scénario proposé par l’équipe internationale de chercheurs, cette roche se serait formée sur Terre, il y a environ 4 ou 4,1 milliards d’années, à une profondeur d’environ 30 à 70 kilomètres sous la surface. Ensuite, alors que la planète n’était âgée que d’environ 540 millions d’années, elle aurait subi un violent impact, éjectant la roche de son atmosphère.

Le fragment rocheux aurait terminé sa course sur la surface lunaire. Ensuite, il y a environ 3,9 milliards d’années, d’autres événements d’impacts l’auraient partiellement fondu et englouti. Il y a environ 26 millions d’années, Big Bertha aurait été remontée à la surface à cause de l’impact du cratère Cone.

« C’est une découverte extraordinaire qui permet de dresser un meilleur tableau des débuts de la Terre et du bombardement qui a modifié notre planète à l’aube de la vie », a déclaré David Kring.

Les détails sur l’étude ont été présentés dans un article publié dans Earth and Planetary Science Letters.

Mots-clés espaceluneterre