On connaît désormais l’impact écologique des dragons de Game of Thrones

Game of Thrones approche inexorablement de son dénouement et nous saurons ainsi dimanche prochain qui occupera le fameux trône de fer. Toutefois, il semblerait que l’aura de la série dépasse le cadre habituel de la télévision, comme en témoignent les sujets proposés lors de la dernière édition du MCM.

Les États-Unis organisent en effet chaque année un concours mathématique spécialisé dans la modélisation.

Réservé aux équipes universitaires du monde entier, ce concours repose sur trois scénarios complexes à partir desquels les participants doivent élaborer un document analytique et technique proposant une solution concrète au problème donné.

Les dragons de Game of Thrones au cœur d’un concours de mathématiques

Cette année, trois sujets étaient proposés. Le premier demandait aux participants de concevoir et de déployer une flotte de drones pour compléter les actions des secours déployés à Porto Rico après l’ouragan Maria et le second avait pour but de construire un modèle évaluatif consacré à l’épidémie d’opioïdes aux États-Unis.

C’est néanmoins le troisième sujet qui nous intéresse présentement puisqu’il avait pour but… d’analyser l’impact écologique des dragons présents dans Game of Thrones.

En tout, quatre mille équipes universitaires ont répondu présentes et plusieurs d’entre elles ont bien entendu choisi le sujet consacré aux dragons. Notamment celle de la Richard Montgomery High School de Rockville.

Pendant plusieurs heures, l’équipe, constituée de Matthew Kolodner, de Clarissa Xia et de Lauren Zhou, a donc entrepris de déterminer les besoins des dragons de la célèbre série de HBO.

Un million de calories par jour

Les dragons n’existant pas, les trois étudiants ont été obligés de déterminer des modèles de remplacement. Pour se faire, ils ont croisé des données de plusieurs espèces différentes, comme les dragons de Komodo. Ils ont également entrepris de fouiller scrupuleusement dans tous les wikis consacrés aux livres de George R.R. Martin afin de collecter le plus de données possible.

Pour commencer, les étudiants ont entrepris de calculer l’apport en calories dont aurait besoin un dragon adulte de Game of Thrones pour ne pas mourir de faim. Ils en sont arrivés à la conclusion qu’un animal comme Drogon aurait besoin d’environ un million de calories par jour… contre 2350 pour un homme inactif âgé entre 18 et 40 ans et 10 000 calories pour La Montagne.

Ensuite, ils ont cherché à déterminer la zone terrestre dont aurait besoin un prédateur aussi imposant qu’un dragon pour satisfaire ses besoins tout en restant durable. Ici, tout dépendrait finalement du type de terrain et un dragon adulte pourrait ainsi se contenter de 470 kilomètres carrés de savane… ou de 114 276 kilomètres carrés de toundra arctique… cette dernière correspondant bien entendu au climat d’au-delà du Mur.

Bon, et si on ramène tout cela au nombre de vaches ingurgitées ?

Là encore, les chiffres avancés par les étudiants ont de quoi donner le tournis puisqu’un seul dragon aurait besoin d’au moins 1798 vaches adultes par jour pour ne pas dépérir…

Mots-clés game of thrones