Clicky

On connaît enfin l’origine du gigantesque cratère de la Péninsule du Yamal

La Sibérie est en proie depuis plusieurs décennies à un phénomène pour le moins surprenant. De temps à autre, de gigantesques gouffres se forment et un cratère proprement gigantesque a ainsi découvert dans la Péninsule de Yamal en 2014. Quatre ans plus tard, nous pensons enfin connaître sa nature exacte… et son origine.

La Péninsule de Yamal se trouve dans l’océan Arctique et elle fait partie du district autonome de Iamalo-Nénétsie.

Cratère Péninsule Yamal

Relativement récente, la structure de la péninsule a moins de dix mille ans et elle s’étend sur un peu plus de cent vingt mille kilomètres carrés tout en s’avançant sur une distance de sept cents kilomètres dans l’océan.

Un cratère est apparu dans la Péninsule de Yamal

Si la Péninsule de Yamal est peu peuplée, elle compte tout de même quelques milliers d’habitants et elle est notamment connue pour ses élevages de rennes… et son immense cratère.

En 2014, des chercheurs ont en effet découvert dans la péninsule un cratère d’origine inconnue. Plus étonnant encore, si la structure géologique faisait environ quatre mètres de diamètre à la base, elle s’est progressivement étirée durant les années suivantes pour atteindre un diamètre total de 70 mètres.

Lorsque la découverte a été rendue publique, beaucoup ont pensé que le cratère avait été provoqué par la chute d’une météorite. Par la suite, les scientifiques ont cependant exclu cette possibilité, mais d’autres trous sont apparus dans la région, donnant vie à bon nombre de théories loufoques.

Sergey N. Buldovicz et son équipe ont mené une étude poussée ces derniers mois afin de faire toute la lumière sur le phénomène. Le résultat de leurs investigations a été publié dans la revue Nature au début de la semaine.

La résultante d’une activité cryovolcanique ?

D’après les chercheurs, ce cratère aurait en réalité été formé par une activité géologique et plus précisément par cryovolcanisme.

Plus précisément, le cratère résulterait en réalité de l’effondrement d’un pingo qui se serait formé dans un lac de dégel. Sous la pression, ce dernier aurait fini par s’affaisser et par faire apparaître le cratère initial, un cratère qui se serait ensuite agrandi progressivement suite à l’intensification du phénomène initial.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le cryovolcanisme n’est pas propre à notre planète. En réalité, toutes les planètes glacées sont sujettes à cette activité géologique.

Si cette explication fait sens, elle est – pour le moment du moins – à prendre au conditionnel et avec une extrême prudence. La publication des chercheurs n’a pas encore été validée par la communauté scientifique.

Crédits Image

Mots-clés insolite

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.