Clicky

On en sait plus sur Henri VII et les voyageurs du Nouveau Monde

Un parchemin âgé de plus de 500 ans a été découvert par des chercheurs de l’université de Brestol. En utilisant des rayons ultraviolets sur le parchemin, ils ont mis à jour un texte du roi Henri VII qui dévoile sa relation avec les voyageurs du Nouveau Monde, précisément avec deux d’entre eux, le marchand de Bristol, William Weston, et l’explorateur vénitien John Cabot.

Cette lettre fait état de plusieurs récompenses que le roi a attribuées aux deux hommes. En 1949, le roi Henri VII a versé un généreux chèque de 30 livres sterling, ce qui représentait à l’époque six ans de salaire pour un ouvrier, à Weston. Cela atteste que le monarque était non seulement content du travail de Weston mais qu’il soutenait aussi les expéditions dirigées par les Britanniques que les voyageurs effectuaient vers la Terra Nova.

Plus important encore, ce document fournit plus d’informations aux historiens sur le projet de John Cabot.

Les voyages entre l’Angleterre et le Nouveau Monde

En 2009, le maître de conférences en histoire économique et sociale à l’université de Bristol, Evan Jones, a publié une lettre perdue de longue date du roi Henri VII. Cette lettre mentionnait que Weston se préparait à voyager vers « la nouvelle terre. » Toutefois, ce n’était pas la première expédition de l’Angleterre vers le Nouveau Monde.

L’explorateur vénitien John Cabot a quitté deux fois le port anglais de Bristol, d’abord, en 1497 puis en 1498. Au cours de cette recherche, Margaret Condon, une associée de recherche à l’université de Bristol, a travaillé avec Jones. Elle fait également partie du projet Cabot, un projet international de recherche sur les voyages effectués en partance de Bristol entre la fin du XV et le début du XVIe siècle.

Une lettre confirme certaines thèses d’Alwyn Ruddock

Les chercheurs ont découvert que Weston et Cabot travaillaient ensemble avant que Weston ne parte en expédition en 1499. Pour preuve, ils ont rencontré et ont été récompensés par Henri VII en janvier 1498.

Cette correspondance leur a également révélé que Cabot voyageait avec des explorateurs de Bristol lors de ses expéditions de 1497.

Jones explique que « Les voyages de Cabot sont célèbres depuis l’époque élisabéthaine et ont servi à justifier la colonisation ultérieure de l’Angleterre par l’Amérique du Nord. Seulement, nous n’avons jamais connu l’identité de ses partisans anglais. Jusqu’à récemment, nous ne savions même pas qu’il y avait eu une expédition en 1499. » Il ajoute que « Ce qui est étonnant dans ces premiers voyages à Bristol, c’est le peu de connaissances que nous avons eu à leur sujet. » Il déclare ainsi que « trouver cette nouvelle preuve est merveilleux. »

Cette découverte corrobore avec deux affirmations extraordinaires de l’historienne de l’université de Londres, Alwyn Ruddock, décédée en 2005.

Mots-clés histoire