On sait pourquoi Apple a rejeté l’application Steam Link

Apple a déçu beaucoup de gamers en rejetant l’application Steam Link et en la supprimant de l’AppStore. Quelques heures plus tard, Phil Schiller est sorti de son silence pour expliquer les motivations de ses équipes.

Le Steam Link se présente à la base comme un boîtier compact à brancher sur un écran ou une télévision. Une fois en place, ce dernier permet de récupérer sur l’écran connecté le flux en provenance de l’ordinateur domestique afin de permettre à son propriétaire de retrouver ses titres préférés depuis n’importe quel endroit de la maison.

steam_logo

En parallèle, Valve a également lancé une application sur iOS et Android.

Steam Link, un petit tour et puis s’en va

Similaire dans son fonctionnement au boîtier évoqué un peu plus haut, l’outil permet lui aussi de récupérer le flux de l’ordinateur domestique pour l’afficher ensuite sur l’écran d’un téléphone, d’une tablette ou même d’un media center, le tout en s’appuyant sur le réseau local.

L’outil est donc apparu sur le Play Store, mais également sur l’AppStore, pour la plus grande joie de nos amis croqueurs de pommes.

La fête a cependant tourné court lorsque l’outil a brutalement disparu de la boutique de la firme californienne sans crier gare. Quelques heures après sa publication, Valve a effectivement publié un tweet expliquant en substance que l’application avait été retirée de l’AppStore et que l’appel de l’éditeur s’était soldé par un cuisant échec.

Ce tweet a bien entendu provoqué une véritable levée de boucliers sur les réseaux sociaux et les critiques n’ont pas tardé à fuser.

Phil Schiller a fini par avoir vent de l’histoire et il a donc expliqué les raisons qui ont poussé ses équipes à prendre cette décision par le biais d’un courriel, courriel dont une copie a été partagée sur Reddit.

Un problème de filtrage et d’achats intégrés ?

Si l’on en croit ce courriel, alors Apple aurait pris cette décision parce que l’outil ne respectait pas les guidelines imposées par l’AppStore.

Steam Link aurait effectivement enfreint plusieurs règles, et notamment celle imposant aux éditeurs de mettre en place un système de filtrage des contenus répréhensibles, un système incluant entre autres choses une fonction permettant de bloquer les utilisateurs contrevenant aux règles de bienséance fixées par Apple.

Toujours selon le courriel, l’application enfreignait également la règle concernant les achats intégrés. Le message ne donne malheureusement pas plus de détails de ce côté.

Phil Schiller a cependant tenu à se montrer rassurant. D’après lui, Apple et Valve seraient en discussion afin de s’assurer que Steam Link puisse revenir très prochainement sur iOS.