OpenOffice devient LibreOffice, mais pas vraiment

Depuis le rachat de Sun par Oracle, plus rien n’est vraiment pareil pour la communauté en charge de la suite bureautique libre la plus connues, à savoir OpenOffice. Et cette fois, les principaux contributeurs de cette dernière ont décidé de montrer les crocs en se désolidarisant définitivement de la firme pour lancer leur propre projet : LibreOffice. A croire que l’affaire MySQL a été la goutte d’eau de trop…

Avant toute chose, il faut replacer les choses dans leur contexte. Cela fait maintenant dix années que le développement d’OpenOffice est réalisé par des volontaires et par des entreprises sous la responsabilité de Sun. Tout allait pour le mieux du monde jusqu’à ce que la société Oracle décide de racheter cette dernière. Ce qui n’a pas du arranger les choses, bien entendu, c’est que la célèbre firme a commencé à à s’intéresser d’un peu trop près à MySQL.

Certains des membres fondateurs de cette communauté ont donc décidé de prendre le large. Ils ont créé une fondation, The Document Fondation, avant de développer leur propre version d’OpenOffice, renommée pour l’occasion en LibreOffice puisque la société Oracle détient encore les droits de l’appellation d’origine. Pas sympa, hein…

Mais la bonne nouvelle, c’est que la fondation est soutenue par pas mal de monde. On peut ainsi citer Google (forcément), Canonical ou encore Red Hat. Si cette nouvelle structure parvient à l’indépendance qu’elle affectionne tant et à récupérer par la suite le développement d’OpenOffice, alors il y aura même de fortes chances qu’elle se mette à travailler sur d’autres logiciels.

Pour ceux que ça intéresse, il faut savoir que LibreOffice peut être téléchargé à cette adresse.

Via (Crédits Photo)