Opera 11.50 est disponible au téléchargement !

Quand on parle de navigateur web, on pense souvent à Firefox ou à Google Chrome (surtout pas à Internet Explorer, naaaaan) mais on oublie souvent que ces deux derniers ne sont pas seuls sur le marché. En réalité, pour peu que l’on fouine un peu, il est possible de trouver des dizaines de navigateurs différents. Et parmi eux, on peut bien évidemment citer Opera… Or justement, si vous faites partie de ces internautes qui ne jurent que par ce navigateur, alors vous serez sans doute heureux d’apprendre qu’une toute nouvelle mouture vient de débarquer : Opera 11.50. Même qu’elle est disponible sur Windows, sur Mac OS et sur Linux !

Opera 11.50 est disponible au téléchargement !

Mozilla et Google appliquent désormais la même stratégie pour leur navigateur respectif : des mises à jour rapides, très régulières mais apportant finalement très (trop ?) peu de nouveautés. Chez Opera Software, ce n’est pas du tout le cas, et cette toute nouvelle version le prouve très bien puisqu’elle fourmille de nouveautés en tout genre. Des nouveautés qui touchent d’ailleurs tout autant à l’aspect et à l’interface d’Opera qu’à son socle technique. Du coup, on peut dire qu’on en a vraiment pour notre argent et cela ne manquera sans doute pas de réchauffer le coeur des internautes blasés.

L’interface, pour commencer, ne semble pas avoir subit de chambardement majeur mais propose néanmoins un visuel plus léché et plus soigné. Les boutons de navigation sont ainsi mieux intégrés dans la barre d’outil du navigateur et il en va d’ailleurs de même pour toutes les icônes présentes sur la fenêtre. N’étant pas un utilisateur d’Opera de la première heure, j’ai tout de même été surpris par la qualité et la finition de l’ensemble. Alors c’est sûr, l’esthétique d’un logiciel ne fait pas tout mais il faut avouer que la nouvelle interface de ce navigateur m’a vraiment tapé dans l’oeil. Un gros coup de coeur, comme on dit.

Sous le capot, on trouve aussi pas mal de nouvelles choses. Déjà, il faut savoir que le moteur de rendu Presto a été mis à jour, ainsi que la bibliothèque graphique Vega. Cela ne vous parle peut-être pas mais on devrait pouvoir profiter de rendus CSS et SVG encore plus rapides que sur les anciennes versions du navigateur. Même chose, Opera 11.50 prendra mieux en charge le HTML 5. En revanche, il ne propose toujours pas d’accélération matérielle ou de support du WebGL. Pour l’internaute lambda, cela ne changera pas grand chose mais les plus puristes et les plus attentifs d’entre vous ne manqueront sans doute pas de tiquer à la lecture de ces lignes.

Pour le reste, au niveau des nouvelles fonctionnalités proposées par le navigateur, on peut trouver pas mal de choses. Speed Dial, par exemple, prendra désormais en charge les extensions et on pourra ainsi regarder la météo ou suivre la bourse sans avoir à ouvrir un nouvel onglet. Ces dernières fonctionneront un peu comme des widgets et devraient sans doute taper dans l’oeil de pas mal d’internautes. Point positif, après avoir installé une extension, il n’est pas nécessaire de redémarrer son navigateur pour en profiter. Ouf ! Toujours dans le même ordre d’idée, Opera Software en a également profité pour mettre à jour Opera Link. Désormais, les mots de passe seront synchronisés avec le reste des données. Voilà, et ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres. J’aurais bien aimé développé un peu le sujet mais la sortie de Google+ m’a pris de court hier soir et j’avoue que ma soirée a été plutôt mouvementée.

Télécharger Opera 11.50

Mots-clés operaweb