Optimiser et sécuriser son appareil Android

Android est un OS bien sympathique à utiliser et un terrain de jeu idéal pour les bidouilleurs  en tout genre. Il est,  hélas,  aussi un choix privilégié pour les sociétés voulant récolter des données sur vous ou vos contacts et,  à l’image de Windows depuis les années 90, Android est également prisé par les hackers voulant toucher le plus grand nombre. Toujours au chapitre des soucis potentiels, ces scripts, applications et services qui tournent en arrière plan sans en demander l’autorisation et qui arrivent à décharger la batterie de nos appareils aussi rapidement que Hussain Bolt abat son 100 mètres (mais non je n’éxagère jamais).

Au delà de ces défauts,  un système tel qu’Android permet surtout d’avoir de quoi contrer ces ennuis. Évidemment, tout n’est pas parfait mais on est très loin de la passoire à virus que certains médias relatent et si en plus vous appliquez quelques astuces, on arrive a obtenir un système fiable, performant, sécurisé et peu gourmand en énergie.

Optimiser et sécuriser Android, ce n'est pas si compliqué

En appliquant quelques conseils élémentaires, votre smartphone ou votre tablette Android vous obéira au doigt et à l’oeil.

La protection des données privées (et sensibles)

Essayons d’avoir un aperçu de quelques répliques à donner à l’ennemi. 

Je pense que vos amis, familles et collègues ne seraient pas ravis d’apprendre que grâce à vous, ils ont gagné l’immense privilège de voir leur adresse mail figurer dans la base de données des agences qui spamment nos boîtes aux lettres.

Je sais que certains arrivent encore à envoyer des données sensibles par SMS ou email et que ça ne leur pose pas de problèmes mais, même si le mot de passe pour accéder à votre smartphone donne l’illusion d’un coffre fort face à celui qui vient de vous voler votre précieux (ou votre compagne un peu curieuse), il n’en est pas de même pour certaines applications qui ne se gênent pas pour y accéder en toute quiétude.

Contre ces indiscrétions bien désagréables, il existe des applications pouvant nous épargner quelques sueurs froides mais avant d’aller regarder sur Google Play, sachez que la meilleure solution est… le bon sens.

Quand je trouve un jeu de Quizz gratuit par exemple, que j’ai envie de l’essayer mais que celui ci demande les accès à mes SMS,  contacts, journaux d’appels et autre fantaisie du genre, je réfléchis à deux fois avant de l’installer.

Le Play Store annonçant à l’avance ce que demande chaque app, il est assez facile de trier celles qui ne méritent pas leur place sur votre appareil.

Je sais qu’à l’image des passionnantes conditions générales d’utilisation ou des closes de contrats écrites en caractères spécialement agréables à lire, beaucoup d’utilisateurs ne posent même pas les yeux sur ces quelques lignes au moment de l’installation. À tord bien entendu car, contrairement aux CGU ou aux minuscules lettres des closes de contrats, cette liste de permission se balaye des yeux en une seconde et permet d’éviter le « pire ».

Toujours est-il que certains développeurs ont publié des solutions efficaces.

Permissions Denied (payant) est un outil qui permet de corriger le problème à sa source. Après installation, cet utilitaire vous permettra de voir quelles applications nécessitent des accès sensibles et de leur retirer si ce n’est pas à votre goût. Évidemment, si vous voyez que l’application qui gère votre liste de contacts a la permission d’y accéder, il ne faudra pas s’affoler. Mais vous découvrirez certainement quelques (mauvaises) surprises.

À noter que certaines applications digèrent très mal votre manque de confiance à leur égard et feront grève,  en refusant de se lancer,  si des permissions leur ont été enlevées.

Si vous êtes accroc à un jeu qui demande des accès qui vous semblent abusifs et que le retrait de ces permissions vous prive d’y jouer, il vous reste un dernier recours à condition que ce ne soit pas un jeu nécessitant une connexion internet (jeux type multijoueurs etc).

Les bonnes vieilles méthodes étant souvent les plus simples et les plus efficaces. Je vous présente notre cher ami le firewall.

Après tout, pas besoin de s’en priver puisqu’on trouve justement sur le Play Store un incontournable qui vous rendra bien des services.

Avast (gratuit),  dont je vous ai déjà parlé,  est le couteau suisse de la sécurité sur Android. Outre sa fonction la plus populaire et dont nous reparlerons un peu plus tard, il dispose d’un excellent pare feu dont le paramétrage est enfantin et très bien pensé.

Autant ne pas y aller avec le dos de la cuillère et barrez la route de toute application ne nécessitant pas d’être connectée. Peu importe d’où elle vient.

Bon, pour résumer, on fait attention avant de traverser la route, on enlève le permis de conduire aux chauffards et si ça ne va pas on leur crève les pneus.

Et après ?

Augmenter l’autonomie de son terminal

Passons à ces souris qui dansent quand le chat n’est pas là.

Je veux bien voir ma batterie fondre comme neige au soleil quand je joue à un jeu de course nécessitant beaucoup de ressources graphiques. Ce qui m’amuse beaucoup moins, c’est quand je n’ai pas utilisé mon appareil durant une heure et que 6% ou 8% de son autonomie (voir plus) se sont fait la malle.

Là encore, un éventail de contres attaques s’offre à vous mais une fois de plus, un peu de bon sens aidera votre smartphone ou ardoise à affronter le rythme soutenu que vous lui ferez subir entre deux arrêts au stand pour faire le plein.

Le premier réflexe pour garder sa batterie à l’abri est bien sûr d’éviter les courants d’air quand cela n’est pas nécessaire. Bluetooth, WIFI, GPS, 3G, NFC, data, luminosité, temps de veille, etc.

Android offrant un accès rapide à ces fonctions, autant optimiser et s’offrir quelques heures supplémentaires de bons et loyaux services.

Les recommandations de base étant faites, regardons comment nous pourrions encore améliorer tout ça.

Il existe plusieurs utilitaires donnant des statistiques d’utilisation par vos applications et services installés. Le plus répandu étant celui fourni d’origine et se trouvant dans les paramètres de votre appareil à la rubrique batterie. Bien que très fiable, cet indicateur n’est pas très bavard et il ne permet pas forcément de trouver la source du problème.

C’est là qu’on préfère utiliser une application plus précise.

Parmi toutes celles proposées sur le store, je n’en retiens que deux.

La première étant ma préférée, je vous en ai déjà parlé dans mon précédent article. BetterBatteryStats (payant mais le développeur l’offre gratuitement sur XDA), vous permettra, malgré son interface un peu austère, d’avoir un oeil sur ce qui se trame dans votre dos. Ses informations sont brutes, c’est à dire que parfois il vous faudra faire une petite recherche Google avec le nom du service en question pour savoir qui se cache derrière son utilisation.

Battery Stats Plus (gratuit mais version pro payante) est quant à elle plus agréable à l’oeil et plus « user friendly ». Cette application est certes efficace et permet de voir à quel point une app se sert des ressources énergétiques comme si elles étaient illimitées mais certaines informations seront malgré tout absentes à l’appel et c’est la raison pour laquelle je lui préfère BBS.

À savoir que la première nécessite un accès root, ce qui n’est pas le cas de la deuxième.

Une fois que vous avez repéré l’endroit de « la fuite », à vous de prendre la décision de la colmater… ou pas. Nous savons que Facebook consomme de l’énergie mais nous n’avons pas forcément envie de nous priver des avantages que procure cette application (quoique leur site mobile en est très proche et un simple favori sur l’écran d’accueil conviendrait à ceux n’utilisant pas les options de synchro des contacts ou calendrier).

Quand il s’agit d’applications à proprement parlé, la décision se prend généralement en connaissances de causes. Par contre, pour les services, je vous conseille de vous renseigner à leur sujet sur des forums pour mieux comprendre leur importance éventuelle.

Continuons dans notre lancée et allons un peu plus loin dans la démarche. Avec l’arrivée du Xperia Z, Sony a fait du mode Stamina un argument de vente.

Cette fonction très intéressante permet aux appareils de la firme d’augmenter considérablement leur autonomie grâce à une gestion minutieuse des « courants d’air » dont je vous parlais un peu plus haut. Ainsi, lorsque l’écran se met en veille, toute une série de choses en font de même. Wifi, GPS, Bluetooth, applications en cours etc. Tout ceci étant paramétrable. Un excellent point pour le fabricant japonais.

Ceci étant, et n’en déplaise à Sony, cette fonction n’est pas exclusive à la marque nippone.

DS Battery Saver (payant) fait exactement la même chose et avec brio. Mon S3 tourne entre 0.3% et 0.8% de consommation à l’heure en veille et,  malgré toutes les optimisations qu’il a reçu, Deep Sleep Battery Saver y est pour une grande partie.

Toujours pour les radins qui ont du mal à se délester de leurs précieux milliampères, une solution très basique mais pour le moins efficace est… Le noir.

Quelque soit la technologie que votre appareil utilise pour son écran, une chose est sûre, afficher du blanc demande plus d’énergie que d’afficher du noir.

On peut donc commencer par changer les différents fonds d’écran de son appareil. Celui de l’accueil bien sûr mais dans la foulée on peut pousser le vice et changer celui de toutes les applications qui en offrent la possibilité.

On trouve parfois dans les réglages des applications, la possibilité de leur appliquer un thème sombre ou pour certaines, des thèmes à télécharger sur Google Play.

Si vous avez un accès root, vous pouvez étaler ce principe à l’ensemble de l’interface en changeant le thème complet. Sachez également qu’on trouve de manière officieuse, bon nombre d’applications populaires modifiées pour qu’elles aient une dominante noire ou du moins sombre. Une recherche avec « inverted » + « nom de l’application » sur Google, vous fera peut-être tomber sur votre bonheur. Toutes les « Google Apps » sont dispo et il y a pléthore de versions.

Je vais clore ce chapitre par tout ce que je vais classer dans la même catégorie. Les optimisateurs de RAM, les tueurs de tâches et autres artifices dans ce goût là. Certains vont hurler au scandale, d’autres vont me jurer de leur efficacité, etc.

En ce qui me concerne, et cela n’engage que moi, tout ceci n’est que de l’encombrement inutile sur son smartphone ou tablette. Les optimisations de RAM sont plus qu’éphémères (de l’ordre de quelques secondes) et les « task killer » tuent effectivement la tâche en question mais elle redémarre droit derrière. Si en plus on a choisi une super app qui permet de tout faire y compris le café, tout ce que l’on aura gagné c’est une nouvelle source de consommation de ressources.

L’optimisation est bien meilleure lorsque le superflu est supprimé et l’essentiel optimisé plutôt que lorsqu’on essaie de cacher la misère grossièrement.

Donc pour résumer : on revêt sa plus belle et sombre tenue de combat, on traque l’ennemi, on abat ceux qui refusent de coopérer :) et on économise ses munitions pour l’essentiel.

– Oh mère-grand, que vous avez de grandes oreilles !

– C’est pour mieux t’écouter, mon enfant.

– Oh mère-grand, que vous avez de grands yeux  !

– C’est pour mieux te voir, mon enfant.

– Oh mère-grand, que vous avez de grandes dents !

– C’est pour te… manger !

Se protéger des virus, des spywares et de tout le reste

À l’instar du grand méchant loup, parlons de ce qui fait le bonheur de la presse à scandales et les beaux jours des magnats de la publication : les virus, malwares et autres stars tout droit venus des enfers pour hanter vos précieux. Oui, ces bouts de codes déguisés en gentilles applications et qui ont un potentiel destructeur comme nul autre.

Mouai… Commençons par redescendre sur terre car, comme vous vous en doutez, les précédentes lignes sont issues de mes délires matinaux.

Évidemment que le risque de voir son appareil infecté est réel mais les probabilités sont bien moindres que ce que l’on nous laisse entendre.

Ceci étant, il ne faut pas pour autant faire comme s’il n’existait pas et quelques gestes simples vous permettront de laisser vos peurs aux vestiaires avant votre marathon quotidien.

Le premier est une fois de plus… le bon sens.

Même si un peu de culture geek est parfois requise pour la manœuvre, elle n’est que d’un niveau élémentaire.

Par exemple, tout le monde connaît Adobe pour ses logiciels phares telles que Photoshop ou Flash pour ne citer qu’eux. En connaissant cet éditeur, est ce qu’il vous viendrait à l’esprit d’installer une app nommée Photoshop et dont l’éditeur a un nom à coucher dehors ?

J’espère que la réponse est non. L’éditeur figure toujours sous le nom de l’application (sur Google Play) et il est de bon ton de perdre un dixième de seconde à le lire.

Autre indice très annonciateur de potentiels soucis : la note qu’obtient l’app sur le store. Ceci, couplé aux commentaires des utilisateurs, devrait vous en dire long avant son installation.

Toutefois, vous n’êtes pas sans savoir qu’Android n’est pas sectaire et que Google Play n’est pas la seule source d’eau fraîche dans la région montagneuse du web.

C’est, bien entendu, là qu’on prend le plus de risques de tomber sur une source non potable mais les mêmes recommandations s’appliquent. Notoriété du site et de l’éditeur, les commentaires et notes en prenant garde à ce que ce ne soit pas des fakes pour appâter les plus crédules.

Armé d’un utilisateur averti, votre appareil se sent pousser des ailes et ne craint plus rien. Mais vous savez ce que c’est… On a tendance à ne vouloir prendre aucun risque et c’est bien légitime.

C’est là que le corps médical entre en action avec son équipe de spécialistes de renommée internationale.

Qui ne les connaît pas ?

AVG, G Data, McAfee, Norton, Trend Micro et Avast sont les héros de plusieurs guerres virales menées sur nos bon vieux ordinateurs. Depuis, de nouvelles recrues ont rejoint les rangs tels que Lookout, Dr Web et bien d’autres. Comme vous vous en doutez, je ne passe pas mes nuits et week-ends à les tester dans mon laboratoire secret terré dans le flanc des montagnes suisses et je vous invite donc à nous faire partager vos retours d’expérience.

Nous allons, pour changer, parler de celui que je connais : Avast ! (gratuit). Au fil de mes articles, nous avons vu que cette app possède une superbe protection contre le vol et un firewall digne de ce nom mais tenez vous bien car Avast possède aussi un antivirus. Incroyable non ? Cette fonctionnalité est même excellente car non contente de simplement scanner votre appareil à la demande, elle s’installe et monte la garde du haut de son mirador. Pièces jointes des mails, pages web douteuses, applications désirant être installée… elle ne sait plus ou donner de la tête mais rien ne lui fait peur. Le tout sans consommer de ressources ou presque.

Dans un prochain épisode, nous verrons plus en détails d’autres aspects qui méritent toute votre attention.

Mesdames, Messieurs, nous arrivons à destination. J’espère que le vol était agréable et instructif. Fredzone airlines vous souhaite un bon séjour. Pour toute question, suggestions ou réclamation ainsi que pour les objets et les enfants égarés, vous pouvez utiliser le formulaire ci dessous.

* Des scripts d’optimisation de la RAM existent. Supercharger V6 en fait partie et fait ce qu’il annonce. Efficace pour en avoir toujours sous le coude MAIS ce sera au détriment des fonctions multitask. Ce script ne peut vous donner ce qui n’existe pas sur votre appareil, plus de mémoire dispo veut dire moins d’applications qui tournent en même temps. Personnellement je trouve cela pénible mais je suis sûr que beaucoup apprécieront. Root nécessaire pour en profiter.

** Une optimisation des performances passe souvent par la correction des problèmes « entropiques » des kernels linux sur lesquels se basent les différentes versions d’Android. Ces optimisations nécessitent un accès root et l’utilisation de scripts spécifiques mais sachez que bien des kernels custom disposent de ces optimisations. Essayez de ne pas vous faire avoir par des apps dont l’efficacité est plus que douteuse.

*** La perte d’autonomie peut être due au service « Media Scanner ». C’est un problème récurrent avec Jelly Bean et peut apparaître après un changement de « ROM ». Les solutions sont multiples, la plus propre étant de sauvegarder votre carte mémoire sur votre ordinateur, de la formater puis de restaurer les fichiers. Ce service servant à chercher les fichiers multimédia à afficher dans votre gallerie, lecteur audio ou vidéo, je vous conseille de ne pas le laisser scanner tout votre appareil. Après tout, les dossiers contenants les fichiers en question sont assez peu nombreux « music », « vidéo », « dcim » et peut être un ou deux de plus. Pour interdire le scan d’un dossier et tous ses sous dossiers, il vous suffit de créer un fichier vide nommé « .nomedia » (sans les  »  » mais avec le point).

Crédits Photo : SecretLondon123