Optimiser la détection des exoplanètes lointaines avec de petits satellites

La recherche d’exoplanètes fait partie des objectifs des organismes comme la NASA ou l’ESA bien que les équipements d’observations performants restent dispendieux. Le télescope James Webb, dont le lancement est à nouveau repoussé pour 2021, engloutira un budget faramineux de plus de 10 milliards de dollars.

Certains chercheurs tentent d’optimiser le rapport qualité/prix en proposant de nouvelles alternatives.

Les grands télescopes, des outils indispensables dans la recherche spatiale, sont composés de larges miroirs qui permettent de scruter les étoiles les plus éloignées et de détecter de nouvelles planètes. Le télescope James Webb présente 18 segments hexagonaux pour prendre les clichés depuis l’espace.

La prise de photos depuis l’espace pose un problème majeur : la stabilité du télescope. Sans cette stabilité, les images seront inutilisables et les informations erronées.

Augmenter la stabilité des grands télescopes dans l’espace

La stabilité de l’appareil photo offre des images précises. Ce principe reste valable dans l’espace.

Comme l’a déclaré E. Douglas du MIT : « Toute perturbation de l’engin spatial provoquera une légère dilatation ou contraction de la structure. » Pour faire simple, chaque mouvement ou correction de trajectoire initiée par le télescope risque de nuire aux collectes d’informations.

Des chercheurs proposent d’utiliser de petits satellites pour guider les télescopes. L’idée est de diriger un laser depuis le satellite vers le miroir du télescope. À chaque déviation de trajectoire du télescope, le satellite, avec sa caméra embarquée, pourra informer le commandement qui ajustera le télescope suivant les informations reçues.

La possibilité de réduire le temps et le coût de fabrication des télescopes

Les grands télescopes spatiaux, à l’instar du JWST, se rapprochent plus d’un grand miroir. Le James Webb possède un miroir de 6,5 mètres d’envergure. Malheureusement, la fabrication et l’assemblage de chaque élément du télescope prennent beaucoup de temps et énormément d’argent.

En utilisant les petits satellites comme les CubeSats, les constructeurs de télescopes pourront économiser sur certains équipements comme le guidage du télescope lors de changement de zone de recherches. Cela rend le télescope plus performant, car cela améliore sa capacité à corriger sa stabilité.

Les avancées technologiques profitent aussi à l’astronomie mais le challenge reste de trouver des solutions efficaces et accessibles.

Mots-clés astronomie