Optimiser sa page pour le Graph Search de Facebook

Le Graph Search de Facebook n’est pas encore disponible partout, mais ce n’est pas une raison pour ne pas prendre les devants et pour ne pas se préparer à en profiter. Or justement, si vous êtes une marque, ou même une société, alors vous serez sans doute heureux d’apprendre que Mark Zuckerberg et ses amis ont profité de leur fameuse conférence pour dispenser quelques conseils à destination des entreprises. Des conseils qui ont tout simplement pour vocation de les aider à mieux optimiser leurs pages. Et si vous avez envie d’en savoir plus, sachez que tous ces conseils sont justement là, un peu plus bas, dans la suite de l’article.

Pourquoi optimiser votre page pour le Graph Search ? Très bonne question, évidemment, mais la réponse est en fait assez simple. Jusqu’à présent, la recherche interne de Facebook permettait de trouver… ce qu’on cherchait. Si vous souhaitiez avoir des informations sur Pepsi, par exemple, il vous suffisait de taper « Pepsi » dans le moteur de recherche interne au service. C’était bien, mais tout va justement changer avec le nouvel outil dévoilé hier soir par Facebook.

Optimiser sa page pour le Graph Search de Facebook

Facebook a donné quelques conseils pour que les marques puissent commencer à optimiser leurs pages pour le Graph Social.

Car une fois qu’il sera mis en place partout, alors le Graph Search nous permettra de trouver du contenu… qu’on ne cherchait pas forcément. Pour rebondir sur notre exemple, on pourra toujours trouver la page de Pepsi en tapant son nom dans le champ de recherche, bien sûr, mais on pourra également tomber dessus en balançant des requêtes génériques portant sur d’autres termes, comme les soda par exemple. En gros, donc, les marques et les sociétés auront la possibilité d’améliorer leur visibilité et même de conquérir un tout nouveau public dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence.

Mais voilà, pour que ça marche et pour qu’on puisse récolter quelques millions de fans en plus, il faudra prendre les devants et optimiser nos pages aux petits oignons pour qu’elles soient visibles. Pour se faire et selon Facebook, il faudra donc commencer par appliquer ces trois conseils :

  • Prendre le temps de bien remplir la section « à propos » en indiquant le nom de la société, mais aussi sa catégories et son URL. Le tout avec quelques petits mots-clés au passage, si le coeur vous en dit.
  • Profiter des données de géo-localisation en remplissant l’adresse de son commerce, de sa société ou de son quartier général.
  • Soigner ses fans afin de les pousser à cumuler les interactions avec votre page, ce qui vous permettra ainsi de toucher leurs amis mais aussi les amis de leurs amis et peut-être même les amis des amis de leurs amis.

Alors bien sûr, ces conseils ont toujours été valables, mais le Graph Search ira quand même un peu plus loin que l’ancien moteur de recherche interne de Facebook et c’est donc une raison de plus pour les appliquer. Moralité, tous les copains référenceurs vont pouvoir laisser tomber le SEO Google et se concentrer sur le SEO Facebook qui semble bien plus évident à comprendre et, surtout, bien plus logique. Poke @Mar1e au passage.

Via



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Hadopi : le respect des droits d'auteur n'est pas le même pour tout le monde

    Hadopi : le respect des droits d’auteur n’est pas le même pour tout le monde

    Depuis plusieurs mois, Hadopi se pose comme un grand donneur de leçon et la Haute Autorité n’a ainsi de cesse que de traquer tous les pirates du web afin de leur faire entendre raison. Toutefois, elle a déjà prouvé à maintes reprises qu’elle ne respectait pas ses propres directives. On se souviendra notamment de ce fameux problème de police qui rendait le logo de la Hadopi totalement illégal. Or justement, elle vient tout juste de récidiver en utilisant cette fois plusieurs photographies sans pour autant les créditer. Et ça, les amis, ça prouve au moins une…

  • Findery : la note géolocalisée et publique

    Findery : la note géolocalisée et publique

    Tout le monde prend des notes, mais peu de gens pensent à les partager. La plupart du temps, ce serait de toute façon inutile mais il peut arriver que ce ne soit pas le cas. C’est justement en s’appuyant sur cette idée que les fondateurs de Findery ont eu l’idée de mettre au point un service permettant à n’importe quel internaute de partager n’importe quelle note. Le tout avec un poil de géolocalisation derrière histoire que ce soit encore plus tendance. En mélangeant tout ça avec deux ou trois fonctions, on obtient donc un service…

  • Twitter : l'archivage des tweets dispo avant la fin de l'année ?

    Twitter : l’archivage des tweets dispo avant la fin de l’année ?

    Dick Costolo l’avait déjà fait mais il vient de remettre le couvert en promettant l’arrivée de l’archivage des tweets sur Twitter avant la fin de l’année ! Soit, si ma perception du temps est juste, pour dans un mois. Intéressant, surtout quand on sait que ce sont près de 15.000 messages qui sont publiés à chaque seconde sur la plateforme. Ce qui fait quand même 54 millions de tweets par heure, 1,2 milliard de tweets par jour, 9 milliards de tweets par semaine et donc un peu plus de 272 milliards de tweets par mois…


  • http://www.referenceur.be/ Antoine Winants

    Merci pour les infos et pour avoir partager les précieux conseils de Mark Zuckerberg… Vivement que le Graph Search arrive chez nous qu’on puisse le tester !

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -