Orbital Reflector : bientôt une oeuvre d’art spatiale visible depuis la Terre ?

Les satellites artificiels sont utilisés à de nombreuses fins servant à l’humanité, y compris la défense nationale, les communications et la recherche scientifique. Mais l’artiste Trevor Paglen et le Nevada Museum of Art veulent lancer un satellite avec un tout nouveau but : être une œuvre d’art dans l’espace.

Le projet, baptisé « Orbital Reflector » (réflecteur orbital), placera une sculpture gonflable en forme de losange de 30 mètres de long en orbite terrestre basse.

Art Espace

L’objet géométrique reflétera la lumière du soleil en survolant le côté nocturne de la Terre, ce qui le rendra visible, sans télescope, aux observateurs sur la terre, selon les créateurs du projet.

Une sculpture géante en orbite autour de la terre

Si la mission réussit, ce sera le premier satellite à « exister uniquement pour des raisons artistiques », affirment t-ils.

Paglen et le musée du Nevada ont recherché des dons pour le projet à travers le site de crowdfunding Kickstarter, et ils ont réussi à recueillir plus de 76 000 $, pour un objectif initial de 70 000 $. Mais cette somme ne représente qu’un peu plus de 5% du budget total du projet qui est de 1,3 million de dollars, selon le site Web du projet.

Les planificateurs du projet ont déclaré que jusqu’à présent, ils ont recueilli environ 60% du total des fonds grâce à divers sponsors depuis 2015.

Un lancement prévu pour début 2018

Paglen et le musée travaillent avec la firme privée de vols spatiaux Global Western pour superviser la mission. La sculpture spatiale (faite d’un matériau similaire au Mylar) serait pliée et emballée dans un satellite composé de trois unités de CubeSat, chacune d’environ 10 par 10 par 10 centimètres, ou à peu près de la taille d’une brique.

Le satellite devrait être lancé dans l’espace à bord d’une fusée SpaceX Falcon 9 au début de 2018 en tant que charge utile secondaire. Il sera en orbite autour de la Terre à environ 575 kilomètres au-dessus de la surface de la planète.

Une fois que le satellite sera en orbite, le ballon diamanté réfléchissant se gonflera. Selon Paglen, la sculpture sera visible comme un point de lumière se déplaçant lentement à travers le ciel de la nuit.

Une œuvre d’art « temporaire » visible depuis la terre

L’Orbital Reflector restera en orbite autour de la Terre pendant plusieurs semaines avant de tomber dans l’atmosphère et de brûler, selon le site Web du projet. La sculpture sera donc un « objet spatial temporaire » qui « ne laissera aucune trace ».

En 2012, Paglen avait déjà tenté l’aventure spatiale en mettent en orbite géosynchrone The Last Picture, un disque de silicone contenant cent photographies de la vie sur Terre.

Mots-clés espaceterre