Clicky

Oreo Go : l’OS mobile de Google pour les smartphones d’entrée de gamme

Plus de puissance, voilà le mot d’ordre qui motive les constructeurs de smartphones. Tout doit s’y adapter : processeurs, RAM, capacité de stockage, etc. Cependant, les exigences du public dépendent du pays ciblé. En Inde par exemple, les utilisateurs de smartphone ont une requête différente. Faute de moyen, beaucoup se tournent vers les appareils moins coûteux et donc moins puissants.

Néanmoins, ces smartphones, dits « entrée de gamme », possèdent les mêmes fonctionnalités de bases que les « hauts de gamme ». Ils auront juste droit à moins de puissance, ce qui affecte malheureusement l’expérience utilisateur. Pour y remédier, Google a créé une version d’Oreo réservée aux smartphones low cost, Oreo Go.

PDM Android

Ce n’est pas la première fois que la firme de Mountain View met en avant un OS dédié aux pays en voie de développement. En 2014, Google a lancé en Inde « Android One ».

Les détails sur ce nouvel OS

Google avait annoncé, en mai, l’arrivée d’une édition d’Android destinée aux mobiles de puissance secondaire. Le 4 décembre, le groupe présente aux utilisateurs une version d’Oreo répondant à ces critères.

Android 8.0 Oreo Go permettra aux smartphones limités à 512 Mo ou à 1 Go de RAM, d’être plus performants et plus rapides.

Pour se faire, il exécutera les applications officielles de Google (Google Assistant, Gmail, Google Maps, etc.).

Android Oreo Go peut déjà être téléchargé et installé sur Pixel et Nexus. Plus précisément, le Nexus 6P (Huawei), le Nexus Player, le Nexus 5X (LG), le Pixel C, le Pixel XL et le Pixel. Beaucoup de smartphones n’ont pas encore été adaptés mais les constructeurs y travaillent déjà.

Que vaut Oreo Go ?

La version Go d’Oreo sera accompagnée d’une multitude de fonctionnalités qui permettront une économie de données. Toutes les applications mises à disposition par Android seront compatibles avec l’OS. Leur besoin en mémoire de stockage est très faible.

Par ailleurs, Google a également pensé à rendre plus fluide la navigation des utilisateurs sur Chrome. Ses serveurs réduiront la taille des pages web avant tout affichage pour réduire la consommation de données.

Bien sûr, le bien-être de ses utilisateurs n’est pas la seule motivation pour le géant américain. Cette opération séduction devrait en effet permettre au géant IT de préserver sa place de leader sur l’OS mobile sur les marchés émergents.

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !