Orion, un concept futuriste pour s’approcher de l’espace

L’organisme Imaginactive a récemment imaginé un concept d’aéronef pour voyager à travers l’espace suborbital.

Surnommé Orion, il dispose de caractéristiques impressionnantes pour amener ses passagers à la limite entre la Terre et l’espace ou bien servir à des recherches scientifiques.

Il rejoint le projet Virgin Galactic pour une idée commune d’exploration inédite qui fait rêver.

Se rapprocher des étoiles

L’Orion disposerait d’une propulsion surdimensionnée pour conduire ses quelque trente passagers à plus de 24 000 mètres d’altitude à une vitesse de croisière de 800 kilomètres par heure. Il serait ainsi équipé de moteurs complexes de jet à compression de flux magnéto-plasmique à aspiration d’air pour croiser à cette altitude impressionnante.

Il pourrait décoller depuis une piste traditionnelle grâce à l’association de 1000 propulseurs de ce type, chacun ayant une sortie de 5,08 centimètres et apportant une poussée de 10 N. Le bloc d’alimentation électrique de 3,2 mégawatts intégrerait quatre réservoirs de carburant de nouvelle génération ayant une densité équilibrée de 1 kilogramme pour 1 kilowatt.

Imaginactive parle également d’une prochaine génération d’Orion supersonique et hypersonique qui pourrait être équipée de réacteurs à fusion au plasma compacts. Ils généreraient de 50 à 100 mégawatts et brilleraient par leur écologie inédite.

Ce prochain concept permettrait de survoler la mer à la vitesse folle de 1 kilomètre par seconde pour parcourir à des altitudes élevées entre 5 à 50 kilomètres par seconde. Rien d’étonnant quand l’organisme précise que l’appareil pourrait avoir le design de la tête d’une fusée.

Révolutionner l’aéronautique ?

Parler de ce type d’aéronef rappelle les performances remarquables du Concorde. Certains projets visent à redonner vie à ce fleuron des airs, resté maître de la vitesse pendant des décennies au coeur des vols commerciaux.

Le concept Orion pourrait révolutionner l’aéronautique grâce à sa propulsion innovante pour accélérer à nouveau les vols commerciaux et proposer de nouvelles expériences à travers les vols suborbitaux.

Le coût d’un vol pour admirer la planète et les étoiles resterait très élevé. Le très long terme nous permettra peut-être de voir une accessibilité améliorée. Ce type d’appareil hypersonique pourrait également être utilisé comme lanceur orbital monoétage ou comme avion aérospatial grâce à sa propulsion qui pourra être alimentée par des gaz comme l’argon et fonctionner ainsi dans l’espace.

En attendant, le concept poursuit son développement et la prochaine étape du design promet des ébauches plus réalistes, mais sans doute toujours très futuristes. À quand un petit tour dans la stratosphère ?

Orion