OS X 10.10 Yosemite : présentation de Safari

OS X 10.10 Yosemite est disponible depuis un peu plus d’une semaine en version bêta pour toutes les personnes disposant d’un compte développeur. Ce qui est très précisément mon cas. Après l’interface du système, son centre de notifications et sa recherche interne, le moment est donc venu de nous attaquer aux améliorations apportées par la nouvelle version de Safari. Et avec une vidéo en prime, parce que vous le valez bien et aussi parce que c’est plus rigolo comme ça.

Mise en garde : Cette vidéo a été tournée sur la première version bêta du système. Beaucoup de choses risquent donc de changer dans les semaines et dans les mois qui viennent.

Safari OS X 10.10

Safari sur OS X 10.10. On chercherait presque l’interface.

Selon les cadres de la firme, cette nouvelle mouture serait nettement plus rapide que la précédente. Il y a du mieux sur certains sites, c’est vrai, mais rien de révolutionnaire non plus.

Il en va tout autrement de l’interface de l’application qui, elle, s’avère nettement plus simple à prendre en main. Peut-être trop, d’ailleurs. Sur ce terrain-là, Apple s’est fortement inspiré de la version iOS de son navigateur. Toute l’interface de l’application repose ainsi sur une barre horizontale regroupant les boutons habituelles, et la fameuse barre d’adresses.

Là encore, il y a du nouveau puisque cette dernière n’affichera par défaut que l’adresse du domaine (ex: apple.com). Pour obtenir l’URL complète, il faudra donc cliquer dans le champ.

En faisant cela, nous verrons aussi apparaître la liste de tous les favoris stockés dans la barre d’onglets, ainsi que les sites les plus fréquemment consultés. Il suffira alors de saisir quelques lettres pour que le navigateur nous renvoie une liste de suggestions réparties dans plusieurs blocs : les recherches Google, les onglets iCloud, les signets et l’historique. C’est propre, c’est net, c’est sans bavure.

En ouvrant un nouvel onglet, nous accéderons aussi à une nouvelle page constituée d’une barre latérale et d’une zone de contenu. Avec, à la clé, trois onglets pour accéder aux favoris, à l’historique ou encore aux liens partagés par nos amis sur Twitter. Il faudra évidemment s’identifier à l’aide de son compte en allant fouiner dans les paramètres de OS X 10.10 pour que cela fonctionne.

Sans pour autant réinventer la roue, cette nouvelle mouture apporte donc quelques modifications intéressantes, et bien pensées. On termine avec la vidéo évoquée un peu plus haut.