Clicky

Oubliez Popcorn Time, et passez directement sur Moviepanda

La catalogue de Netflix vous laisse de marbre et vous ne jurez que par ces bons vieux téléchargements pirates ? Mieux, vous avez très envie de passer cinq ou dix ans en cellule avec le cousin de Dodo la Saumure ? Moviepanda est fait pour vous. Mieux, vous êtes fait pour lui et c’est même carrément une belle histoire d’amour qui risque de commencer. Une histoire qui pourrait vous pousser à faire des infidélités à Popcorn Time d’ailleurs.

Soyons clairs. Utiliser cette solution comporte des risques. Certes, la Hadopi n’est pas précisément au meilleur de sa forme (si elle ne l’a jamais été) mais ce n’est pas une raison pour foncer tête baissée non plus.

Moviepanda

Regarder des films, oui, mais pas de manière très légale hein.

Moviepanda se rapproche beaucoup de Popcorn Time dans son fonctionnement et il va finalement faire office d’interface entre vous et le réseau bittorrent. Après avoir lancé le logiciel, vous vous retrouverez ainsi face à un catalogue constitué de plus de 15 000 films. Pour visionner un long-métrage, vous n’aurez qu’à cliquer sur sa jaquette et appuyer ensuite sur le bouton adéquat. Là, vous pourrez choisir la qualité recherchée et sélectionner le fichier dans la partie basse de la fenêtre.

Le panda s’occupera de tout à votre place.

Comme évoqué un peu plus haut l’utilitaire s’appuie sur le réseau bittorrent pour fonctionner, mais toutes les méta-données sont automatiquement récupérées sur IMDb. C’est précisément ce qui lui permet de proposer des fiches complètes avec de beaux visuels et plein d’informations intéressantes sur les oeuvres indexées.

La question que tout le monde se pose, bien sûr, c’est de savoir par quoi est propulsé la solution. Ce n’est pas évident d’y répondre car le code source de Moviepanda n’est pas (encore) accessible au commun des mortels, mais beaucoup de gens pensent qu’il a été construit sur les ruines fumantes de Popcorn Time.

C’est en tout cas ce qui ressort de cette discussion.

Si vous voulez le tester, c’est ici que ça se passe mais un conseil tout de même : faites le tourner dans une machine virtuelle avant, histoire de voir s’il comporte des malwares.

Ah et sinon, sachez que le coquin est disponible sur Windows et OS X. Une version Linux est apparemment en préparation.

Mots-clés bittorrentweb