Oui, l’iPad Pro 2018 se plie légèrement, mais Apple assure que c’est normal

Présenté en octobre dernier et lancé dans la foulée par Apple, l’iPad Pro 2018 profite d’un certain nombre de nouveautés intéressantes. Grâce à son processeur A12X Bionic l’appareil est plus performant que l’ancienne génération d’iPad Pro, Apple l’a par ailleurs pourvu d’une dalle plus grande, encadrée par des bordures nettement plus minces.

Mais tandis que la technologie de reconnaissance faciale FaceID, héritée des iPhone X, Xs et Xr, s’y invitait et que la nouvelle ardoise de la firme de Cupertino subissait une chouette cure d’amincissement, sa finesse générale semblait – dès les premières semaines de commercialisation – poser problème à de nombreux utilisateurs. Et pour cause, le terminal aurait dans bien des cas une tendance marquée à se plier en deux par le milieu. Cette affaire n’est pas sans rappeler celle du Bendgate, connue par Apple avec ses iPhone 6 et 6 Plus il y a quelques années, pour laquelle la marque avait pas mal filouté en termes de communication.

L’itération 2018 de l’iPad Pro a tendance à se plier légèrement par le milieu. Contacté par The Verge à ce propos, Apple assure pourtant que tout est normal.

Contacté The Verge en début de semaine au sujet des iPad Pro légèrement pliés dès le déballage, Apple s’est fendu d’un communiqué confirmant que certains iPad Pro 2018 étaient en effet légèrement incurvés à leur sortie d’usine. La firme assure toutefois que la chose est normale et qu’elle n’a aucun impact sur les performances ou l’utilisation générale de sa dernière tablette. Sans se compromettre à dévoiler des détails de fabrication trop précis, Apple explique que cette légère déformation est la résultante du procédé d’assemblage du nouvel iPad qui, dans certains cas, peut amener à faire fléchir le cadre en aluminium du terminal.

D’après Apple, seuls les iPad Pro 2018 cellulaires seraient atteints

Dans sa réponse au média américain, Apple explique par ailleurs que seuls les modèles cellulaires (qui nécessitent une structure interne différente, due à l’intégration d’antennes en plastique dédiée à la réception des fréquences 4G) sont les seuls atteints par ces cas de déformations. Or, si The Verge confirme bien que ces variantes de l’iPad Pro 2018 sont plus fragiles que les modèles profitant uniquement d’une connectivité Wifi, les deux variantes de l’appareil seraient conjointement touchées, comme en témoignent les nombreux messages publiés ces dernières semaines sur les forums du site MacRumors.

Dans les faits, la réponse d’Apple s’apparente (encore) à une forme de politique de l’autruche… qui pourrait lui coûter cher d’ici quelques mois si le problème constaté se généralise. Outre la déformation remarquée par de nombreux utilisateurs dès le déballage de la tablette, certains iPad Pro seraient anormalement fragiles et auraient tendance à se tordre de manière plus notable avec le temps. Comme l’avait démontré le YouTuber JerryRigEverything le mois dernier l’iPad Pro 2018 peut même être sévèrement plié en deux en ne forçant pourtant que très modérément sur son châssis. L’intéressé parlait alors d’une tablette « de la taille d’une feuille de papier… qui se plie comme une feuille de papier ». 

À voir quelle sera la réponse d’Apple si la gronde se renforce à l’avenir. En attendant, les utilisateurs mécontents peuvent, dans le cas des iPad « déformés d’usine », faire valoir leur droit de rétractation dans les 14 jours après l’achat pour obtenir un remboursement de l’appareil.

Crédit illustration : Forums MacRumors

Mots-clés appleiPad Pro 2018