Oumuamua ne serait pas le premier visiteur interstellaire à passer dans notre système

Oumuamua n’est peut-être pas le premier objet extrasolaire à nous avoir rendu visite. Selon Abraham Loeb, un astronome travaillant pour Harvard, nous aurions en effet reçu la visite d’un corps similaire en 2014. Un corps qui était en revanche passé totalement inaperçu à l’époque.

Abraham « Avi » Loeb n’est pas un simple visage perdu parmi la foule.

Météore

Crédits Pixabay

Né en 1962, ce physicien théoricien est en effet un spécialiste de l’astrophysique et de la cosmologie.

Oumuamua ne serait pas le premier corps interstellaire à nous rendre visite

Après avoir travaillé sur la réionisation, la formation des trous noirs massifs ou encore les lentilles gravitationnelles, il s’est fait connaître en 2006 en publiant un article sur les premières étoiles.

Article qui lui avait valu de faire la couverture du TIME Magazine et qui l’avait bien entendu propulsé sous les feux des projecteurs.

Plus récemment, le chercheur a fait la une de tous les médias en évoquant la possible nature extraterrestre de Oumuamua, ce qui lui a d’ailleurs valu d’âpres critiques de la part de plusieurs de ses pairs.

Depuis, Avi Loeb s’est fait assez discret, mais il n’a visiblement pas perdu son temps puisqu’il vient de signer un nouvel article, un article écrit en collaboration avec un étudiant de premier cycle du nom d’Amir Siraj.

Dans le document, les deux chercheurs affirment que Oumuamua n’est pas le premier objet interstellaire à visiter notre système et ils citent ainsi le cas d’une météorite détectée en 2014 par les instruments de la NASA. D’après le papier, cet objet serait entré dans le système solaire à la vitesse folle de 60 kilomètres par seconde et il aurait donc été éjecté d’un autre système.

Des conclusions à prendre avec prudence

Puis, il se serait finalement abîmé dans l’atmosphère terrestre le 8 janvier 2014, dans le ciel de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Si la NASA avait bel et bien repéré le météore à l’époque, elle n’avait pas enquêté sur son origine et elle s’était donc contentée de rapporter l’incident dans sa base de données. Avi Loeb et son étudiant ont de leur côté pris l’initiative d’examiner cette même base de données afin de déterminer si d’autres objets extrasolaires nous ont rendu visite.

Ce météore est très vite apparu en bonne place parmi les candidats potentiels et leurs calculs leur ont visiblement permis de confirmer leur théorie. Selon Loeb, cette découverte est d’ailleurs importante, car elle pourrait à terme déboucher sur une méthode plus efficace pour identifier les corps interstellaires.

Il faut néanmoins tempérer cette nouvelle puisque l’article publié par les chercheurs n’a pas encore été examiné par leurs pairs. Pour le moment, il tient donc davantage de la théorie raisonnable – et raisonnée – que de l’affirmation scientifique.

Mots-clés oumuamua