Oumuamua pourrait bien être une sonde extraterrestre selon un astronome travaillant pour harvard

Oumuamua a fait couler beaucoup d’encre depuis sa découverte, et la tendance ne semble pas être sur le point de s’arrêter. Avi Loeb, un astronome travaillant pour l’Université de Harvard, a ainsi pris la parole récemment afin de revenir sur l’objet, un objet qui selon lui pourrait être une sonde envoyée par une civilisation extraterrestre.

Avi Loeb n’a rien d’un fanatique ou d’un complotiste. Il est né dans les années 60 en Israël et il s’est très vite lancé dans l’étude de l’astrophysique et de la cosmologie.

Oumuamua

Avec succès. Après avoir obtenu un Pd.D en physique des plasmas à l’Université hébraïque de Jérusalem, l’homme a travaillé comme astrophysicien pour l’Institute for Advanced Study de Princeton.

Avi Loeb, une figure de l’université de Harvard

Puis, dans les années 90, Harvard lui a proposé un poste. Il a tout de suite accepté et il a progressivement gravi les échelons pour devenir finalement directeur de l’Institute for Theory and Computation de l’université. Accessoirement, Avi Loeb est également membre de l’Académie américaine des arts et des sciences et il a été à plusieurs reprises cité par de prestigieux magazines spécialisés.

En novembre, il a publié un article portant sur Oumuamua, en collaboration avec Shmuel Bialy. Le papier en question tentait d’expliquer l’étrange forme du corps, mais aussi les incohérences liées à sa vitesse.

L’objet a en effet subitement accéléré quelques semaines avant l’été dernier, à la stupeur générale. Par la suite, de nombreux scientifiques ont supposé que cette accélération avait été causée par un échappement de gaz et Oumuamua est alors passé du statut d’astéroïde à celui de comète.

Une explication qui ne semble cependant pas avoir séduit Avi Loeb et Shmuel Bialy puisque ces derniers sont partis d’un postulat radicalement différent, à savoir que le corps était peut-être en réalité… une sonde envoyée par une civilisation extraterrestre.

Oumuamua, une sonde extraterrestre ?

L’article a fait beaucoup de bruit et il a aussi provoqué une véritable levée de boucliers au sein de la communauté scientifique.

Cela n’a cependant pas entamé l’enthousiasme d’Avi Loeb puisque ce dernier a enfoncé le clou lors d’un échange organisé par Haaretz, un média israélien très en vue. Lors de cette interview, le chercheur a donc expliqué que sa propre théorie expliquait toutes les incohérences relevées par nos instruments lors du passage du corps dans notre système.

Une sonde reliée à une voile solaire serait ainsi d’après lui parfaitement en mesure de connaître une brusque accélération comme celle détectée par nos observatoires.

En outre, cette fameuse thèse expliquerait également pourquoi Oumuamua ne ressemble ni à un astéroïde ni à une comète. Il faut rappeler que le corps a la forme d’un cigare. Il est donc très allongé, ce qui est évidemment très inhabituel pour ce type d’objet.

Envisager la vie extraterrestre d’un point de vue archéologique

Compte tenu de tous ces éléments, Avi Loeb a indiqué qu’il était convaincu que le corps pouvait parfaitement être une sonde venue d’ailleurs.

Il ignore en revanche si cette dernière est active ou si elle dérive à travers l’univers, en perdition. Sur ce sujet, il peut d’ailleurs être utile de rappeler que les écoutes menées par le SETI n’ont rien donné.

Gerry Harp, un scientifique de l’institut, est d’ailleurs revenu là-dessus récemment.

Il y a plus intéressant cependant. Si Oumuamua est réellement une sonde envoyée par une civilisation extraterrestre, alors le chercheur pense aussi que d’autres sondes similaires doivent voyager à travers l’espace. De son point de vue, nous devrions donc tous avoir une approche « archéologique » sur la question de la vie extraterrestre :

« Notre approche devrait être archéologique. De la même manière que nous creusons le sol pour trouver des cultures qui n’existent plus, nous devons creuser dans l’espace afin de découvrir des civilisations qui existaient en dehors de la planète Terre ».

En outre, pour lui, la recherche d’une vie extraterrestre n’a rien de spéculatif, ce serait surtout une question de statistique.

Si la position de cet éminent scientifique peut surprendre, elle est finalement assez logique. Avi Loeb soutient en effet la Breakthrough Starshot Initiative depuis plusieurs années.