Clicky

Oumuamua : une nouvelle théorie pour expliquer son accélération, sans extraterrestres cette fois

Oumuamua aura marqué l’histoire de l’astronomie moderne. Derrière ce nom amusant se cache en effet le tout premier objet interstellaire détecté par nos instruments. Un objet qui a fait couler beaucoup d’encre au sein de la communauté scientifique au fil de ces derniers mois.

Toutefois, si Oumuamua fascine autant les chercheurs, ce n’est pas uniquement en raison de sa provenance.

Oumuamua

Entre sa forme de cigare et sa brusque accélération survenue après son passage à proximité de notre étoile, l’objet a en effet déconcerté de nombreux scientifiques.

Oumuamua, un mystère loin d’être résolu

Plusieurs théories ont été formulées pour expliquer son étrange forme et ses caractéristiques inédites. Certains chercheurs ont même évoqué la piste extraterrestre, mais les écoutes menées par le SETI n’ont rien donné.

Ce qui n’a d’ailleurs pas entamé l’enthousiasme des scientifiques. Avi Loeb, un brillant astronome travaillant pour l’Université de Harvard, a même déclaré qu’il était impossible d’exclure la piste de la sonde extraterrestre. Une bravade qui n’a pas manqué de provoquer une levée de boucliers au sein de la communauté scientifique. Levée de boucliers qui n’a d’ailleurs pas impressionné le chercheur puisque ce dernier a remis le couvert en janvier à l’occasion d’une entrevue menée par Haaretz, un média israélien.

Des étudiants diplômés de Yale et de Caltech ont justement réalisé une nouvelle étude portant sur Oumuamua, une étude dans laquelle ils présentent une nouvelle théorie pour expliquer la brusque accélération du corps après son passage à proximité de notre étoile.

D’après eux, cette étonnante accélération n’aurait pas été provoquée par des propulseurs artificiels, mais par notre étoile elle-même.

Une accélération provoquée par des jets de vapeur ?

En réalité, les étudiants pensent que la chaleur émise par le Soleil a suffi à provoquer des jets de vapeur d’eau au niveau de la face exposée du corps. Ces derniers auraient alors entraîné la brusque accélération de l’objet, une accélération repérée ensuite par nos instruments.

Ils vont même plus loin et ils pensent ainsi que le processus a pu se poursuivre sur une durée assez longue, augmentant du même coup significativement la vitesse de l’objet.

Si cette théorie ne manque pas de sens, elle est malheureusement difficile à prouver, d’autant que le corps s’est considérablement éloigné de notre planète depuis sa brusque accélération.

En outre, on peut également se demander pourquoi ces jets de vapeur ne sont survenus qu’après le passage du corps à proximité de notre étoile.

Il aurait en effet été plus logique que ces derniers surviennent lorsque l’objet était au plus près de notre étoile puisqu’il était du même coup beaucoup plus exposé à son rayonnement.

Mots-clés oumuamua