Clicky

Oups, le mode de navigation privée de votre navigateur n’est pas aussi privé que vous le pensez

Les utilisateurs de Google Chrome doivent certainement connaître le fameux raccourci Ctrl-shift-N qui permet d’ouvrir un nouvel onglet en mode navigation privée. Ensuite vous pouvez naviguer en toute intimité, en prenant soin de vous assurer que personne n’est à proximité pour voir votre activité suspecte.

Une fois terminé, vous fermez l’onglet incognito, et la preuve de votre activité « illicite » disparait dans les méandres de l’Internet. Enfin, apparemment seulement, car cette activité ne disparaît pas vraiment !

Facepalm

Quoi ??? La navigation privée n’est pas vraiment privée ?

Et oui ! Mais en même temps on comprend que beaucoup de gens pensent que leur historique disparaît à la seconde où ils ferment la fenêtre de navigation privée. Google ne dit-il pas : « Vous pouvez désormais naviguer de façon privée. Les autres utilisateurs de cet appareil ne verront pas votre activité. » Pourtant c’est là le piège : les autres personnes qui utilisent cet appareil ne peuvent pas voir l’activité. Cela ne signifie pas que personne ne peut voir l’activité, seulement quelqu’un qui utilise le dispositif incriminant.

En général, vous êtes connecté à votre compte Google lorsque vous effectuez des recherches sur Google. Les gens effacent leur historique de recherche et leurs Caches et pensent que tout ça disparaît aussitôt. Mais ce que la plupart des gens ne savent pas, c’est que votre activité sur Google est enregistrée dans quelque chose appelé Google – My Activity. Cet outil affiche tout l’historique de votre compte, y compris toutes vos recherches et les sites que vous avez visités, entre autres.

Mais disons que vous êtes assez malin pour vous déconnecter de Google avant de faire une recherche illicite. Ce que la plupart des gens ne réalisent pas, c’est que les parties de pages que vous avez chargées sont stockées en tant que fichiers temporaires (ou cache). Alors pour ne pas laisser de trace de votre forfait, vous devez vous débarrasser de ça aussi.

Suis-je définitivement à l’abri après cela ?

Euh non !!! Imaginons que vous êtes super paranoïaque, ce que vous devez être sûrement… Vous cherchez du porno par exemple sur votre ordinateur, puis vous restaurez votre PC aux paramètres d’usine. Et vous ne le faites pas qu’une seule fois, vous le restaurez, puis vous l’utilisez encore une fois, et vous le restaurez à nouveau, et ainsi de suite. Il y a toujours une trace de vos activités. Votre fournisseur d’accès à Internet (FAI) traque en effet tous les sites Web que vous visitez et tout ce que vous téléchargez ou regardez.

Donc, le moyen de contourner cela serait d’utiliser un VPN (réseau privé virtuel). Cela redirige votre trafic vers le serveur de quelqu’un d’autre et chiffre également l’information. A MOINS QUE… le VPN auquel vous vous connectez traque lui-aussi ce que vous faites, et conserve des preuves de vos recherches et des sites Web que vous visitez. Donc à la demande de la justice par exemple, votre historique de navigation, que vous avez tenté d’effacer par tous les moyens, pourrait être mis au grand jour, révélant par la même occasion votre goût prononcé pour le cuir, le latex et les tenues de lapin.