Oups, Samsung a produit trop de dalles OLED pour l’iPhone X

Victime collatérale des ventes plus timides que prévu de l’iPhone X, Samsung aurait un stock considérable de dalles OLED destinées au dernier mobile d’Apple sur les bras. Il faut dire que la firme à la pomme avait augmenté la cadence de production de son iPhone X en fin d’année dernière, avant de faire machine arrière en ce début d’année 2018 en laissant ses différents sous-traitants – dont Samsung – dans l’embarras.

Samsung aurait ainsi eu le temps de produire des palettes entières de dalles OLED, spécialement conçues pour le terminal, qui encombreraient désormais ses entrepôts. Autant dire que le géant coréen est d’ores et déjà en recherche de solutions pour limiter son manque à gagner. Solutions qui risquent toutefois d’être assez difficiles à trouver au vu du paradigme actuel…

Le géant coréen du mobile ne saurait plus quoi faire des dalles OLED conçues spécialement pour l’iPhone X, dont Apple a brutalement ralenti la production.

Car oui, bonne nouvelle pour le consommateur, mais mauvaise pour Samsung, la situation a légèrement changé ces derniers mois. Au point qu’en ce début 2018, on ne se bataille plus tellement pour les dalles OLED. Comme l’explique Nikkei, les sous-traitants chinois ont augmenté leur production d’OLED de manière importante – et les marques vers lesquelles Samsung pensait se tourner pour refourguer son excédent de dalles, ne sont pas particulièrement prête à laisser tomber le LCD et les économies qui vont avec.

Un revers de fortune qui pourrait s’étendre à la rentrée prochaine…

Comme une bonne nouvelle ne va jamais seule, la situation de Samsung pourrait être aussi délicate à la rentrée qu’elle l’est actuellement. Il se murmure en effet qu’Apple aurait en tête (et la rumeur est loin d’être nouvelle) de faire appel à différents constructeurs pour produire les dalles OLED de ses iPhone cuvée 2018. Si en 2017, la firme de Cupertino avait été forcée de faire confiance à Samsung de manière exclusive, il semblerait qu’elle soit actuellement en pourparlers avec plusieurs fournisseurs potentiels.

Parmi ses interlocuteurs actuels, les noms de LG Display, Japan Display et Sharp reviennent régulièrement. Dans le meilleur des cas, Samsung serait donc, en 2018, un sous-traitant parmi d’autres pour l’OLED destiné aux iPhone – et non plus l’unique fournisseur d’Apple en la matière.

Un changement de contexte qui ne pas dans le sens de la firme coréenne qui se verrait surement contrainte de baisser le prix de ses dalles organiques (actuellement vendues 100 dollars pièce). Reste à savoir si cette situation sera bénéfique pour le consommateur. Après tout, forte concurrence et surproduction riment souvent avec diminution des tarifs… Une règle globalement admise qui pourrait s’étendre à la question de l’OLED sur mobile dans les prochains mois.