Pottermore a ouvert ses portes ! Enfin pas complètement…

Aux dernières nouvelles, Pottermore était censé ouvrir en avril et, une fois n’est pas coutume, la rumeur disait vrai. Car en effet, chers amis magiciens (même ceux de Serpentard), Pottermore vient tout juste d’ouvrir ses portes. Stupefixant, non ? Carrément, d’autant plus que le réseau social dédié à Harry Potter est disponible dans toutes les langues du monde, à l’exception évidemment du Fourchelang. Mais avant de vous réduire, sachez tout de même qu’il ne s’agit que d’une demie ouverture. Et c’est typiquement le genre de choses qui me met de très mauvaise humeur…

Pottermore a ouvert ses portes ! Enfin pas complètement...

Pottermore : une inscription qui nous met dans le bain

Faut bien l’avouer, j’ai beaucoup apprécié mes premières secondes sur Pottermore. Le service profite effectivement d’une interface très travaillée et complètement en adéquation avec les romans de Rowling. Rien que pour l’inscription, on prend franchement son pied. Oui, enfin jusqu’à l’étape où il est question de choisir notre nom de sorcier. Car en effet, il faut savoir que Pottermore ne nous permet pas de choisir le nom de notre choix (dommage, je le sentais bien le « VolDeM0rt666″). Afin de protéger les gentils n’enfants, le service préfère effectivement nous faire choisir entre plusieurs propositions. Bon, jusque là, ce n’est pas non plus la mort mais les noms en question sont franchement foireux. Tenez, pour moi, le service m’a proposé : « ChatLumos22373″, « NoisetierNoix15436″, « NoisetierNight1465″, « VignePhénix13010″ et « EtoileBlade18520″.

Okay, c’est nul, franchement nul et autant dire que je ne vais évidemment pas vous indiquer quel pseudonyme a retenu mon attention. Et non, parce que j’y tiens drôlement à ma réputation numérique, moi.

Pottermore a ouvert ses portes ! Enfin pas complètement...

Pottermore : un réseau social, vraiment ?

Une fois notre nom d’utilisateur choisi, on doit ensuite attendre de recevoir le mail de confirmation. Mail qui contient un lien qui nous permettra de valdier notre inscription et donc de nous ouvrir les portes du service. Et là, nom d’un Choixpeau, mais quelle déception ! En réalité, Pottermore n’est pas du tout un réseau social. Non, c’est juste un site statique qui nous permet d’en apprendre un peu plus sur l’univers de Harry Potter (genre les marques de chaussettes de Severus) et cela ne va pas plus loin.

Genre pour commencer, vous avez le Pottermore Insider. Pas la peine de rêver, il ne s’agit pas du tout d’un wiki destiné à vous faire découvrir les coulisses des livres et des films. Non, en fait c’est juste un blog bidon disponible uniquement en anglais et qui vise essentiellement à écouler des ebooks (on reviendra sur ce point par la suite). Le tout avec quelques illustrations histoire de nous donner l’impression d’être face à quelque chose de construit, d’intelligent et de pertinent. Et attention, parce qu’il y a encore mieux : le Pottermore Insider tourne sous… Blogger ! Whaou, on comprend tout de suite pourquoi il a fallu plusieurs mois de travail à l’équipe en charge du développement du service. Bah oui, réaliser un thème perso pour Blogger, c’est du boulot, hein…

Et après ? Après, rien. Car en effet, en réalité, Pottermore n’est pas complètement ouvert. Non, ça aurait trop simple, pour le moment il est juste possible de s’inscrire sur le service, de parcourir le blog bidon du service et d’accéder à la boutique de livres électroniques et cela ne va pas plus loin. Toute la partie principale portant sur les différents volumes de l’oeuvre de Rowling est inaccessible, il faudra donc attendre de recevoir un nouveau mail pour pouvoir y accéder.

Pottermore a ouvert ses portes ! Enfin pas complètement...

Pottermore : une simple réécriture des livres ?

Cela étant dit, j’ai tout de même mené un peu plus loin mes investigations histoire d’en apprendre davantage sur la partie immergée de l’iceberg. Et en fait, c’est encore pire que ce que je pensais. Cette fameuse partie à laquelle nous n’avons pas accès une fois inscrit, c’est tout simplement une application qui nous permet de relire autrement les différents volumes de la saga. Une lecture linéaire et imposée puisqu’il faudra obligatoirement lire le premier tome pour accéder au second. Et ainsi de suite, cela va sans dire.

Et qu’est ce qu’on trouve dans ces différents livres ? En fait, pas grand chose. Ce sont surtout des anecdotes qui se veulent croustillantes et qui sont essentiellement là pour vous donner envie d’acheter de relire les bouquins. On va ainsi apprendre comment l’oncle et la tante de Harry se sont rencontrés et vivre finalement d’un autre point de vue les aventures du petit sorcier. Le truc qui a l’air assez positif, c’est qu’il s’agit d’aventures illustrées. On se promène donc dans les différents décors des livres et on nous pousse à revivre les aventures de nos héros. Tout ça avec quelques détails sympathiques comme le fait que l’on puisse récupérer des objets et obtenir plus d’informations sur certains détails de l’aventure.

Mais attention car il faut aussi savoir que cette fameuse application n’est pas complète. Non, en réalité, l’équipe en charge de Pottermore injecte au fur et à mesure de nouveaux chapitres et il semblerait que le processus soit assez long puisque tous ceux qui se sont jetés dans la bêta se disent plutôt déçu de l’expérience. Et en même temps, on les comprend complètement. Il faut effectivement avouer que le service souffre de nombreuses incohérences logistiques. Il devait initialement ouvrir ses portes en septembre dernier et il n’est pas encore totalement ouvert au public. Un retard de sept mois, ce n’est vraiment pas anodin.

Pottermore a ouvert ses portes ! Enfin pas complètement...

Pottermore : juste un plan pour fourguer des ebooks ?

C’est finalement la question qui s’est imposée très rapidement à moi. En dehors du blog et de l’aventure illustrée des aventures de Harry Potter, le seul module accessible, c’est la boutique, connue aussi sous le nom de Pottermore Shop. Et là, autant vous le dire très clairement, les gars ont mis la barre très haut (c’est ironique) puisque les seules choses que l’on peut acheter, ce sont les ebooks en anglais et les livres audio en anglais aussi. Pas de goodies, par de ressources à télécharger, c’est du pur business et autant vous dire que ça coûte très cher. Non parce que bon, 8.48 € pour un ebook et 40.02 € pour un livre audio, ça pique un peu quand même.

Bien heureusement (ça aussi c’est ironique), Rowling et ses amis ont pensé à tous les vrais fans, ceux qui ont la Baguette de Sureau chez eux accrochée au dessus de la cheminée, et il est donc possible d’opter pour la collection complète et de bénéficier ainsi d’un rabais de 10% sur l’ensemble : la collection d’ebooks passe alors à 46.87 € tandis que celle des livres audio passe à 202.99 €. Là, c’est tout de suite plus tolérable, évidemment.

Au final, je me pose plein de questions. Sur le papier, Pottermore avait tout pour réussir : un univers dense, riche, passionnant, une communauté composée de millions de fans, on peut dire qu’il y avait vraiment de quoi faire. Mais au lieu de pousser à fond le concept et de partir sur un vrai réseau social ou même sur un jeu multijoueur en ligne, les instigateurs du projet se sont contentés d’un blog, d’aventures illustrées et d’une boutique en ligne pour dégager encore un peu plus de bénéfices. Alors c’est certain, tant que je n’ai pas testé les romans graphiques, je vais m’abstenir d’émettre un jugement définitif sur la question, mais si l’on ajoute à cela les retards rencontrés, on obtient quelque chose qui ressemble pas mal à un gros foirage dans les règles.

En espérant que la tendance s’inverse dans les semaines et dans les mois à venir, évidemment. Parce que si ce n’est pas le cas, alors je pense que je n’aurais d’autre choix que de balancer des « avada kedavra » en masse.

Pottermore a ouvert ses portes ! Enfin pas complètement...



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Google Transit débarque à Paris !

    Google Transit débarque à Paris !

    Google Transit, c’est un outil très pratique qui est directement intégré à Google Maps et qui permet de se déplacer plus facilement dans les transports en commun. Super sympa, surtout pour ceux qui ne se repèrent pas dans le métro ou avec les lignes de bus. Et si on en parle, ce n’est pas pour rien puisque l‘outil en question est désormais disponible à Paris ! Moralité, si vous avez souvent tendance à louper vos correspondances ou à vous perdre dans d’obscurs arrondissements, alors Google Transit devrait vous rendre de fiers services. D’autant plus qu’il…

  • Trier les fichiers de sa Dropbox avec Sortbox

    Trier les fichiers de sa Dropbox avec Sortbox

    Ranger ses fichiers, c’est important, surtout quand on veut pouvoir les retrouver par la suite. Sur Gmail, comme sur n’importe quelle autre boite mail, nous avons un outil bien pratique et qui nous facilite grandement les choses : les filtres. Et forcément, l’idéal, ce serait d’avoir la même chose sur Dropbox, non ? Et bien sachez que c’est justement possible, et tout ça grâce à un service qui va vous offrir exactement les mêmes fonctionnalités. Un service qui risque donc de vous être trèèèèèès utile et qui devrait trouver sa place rapidement dans votre quotidien….

  • La fin du monde approche, protégez donc vos données !

    La fin du monde approche, protégez donc vos données !

    Le 21 décembre prochain, nous allons tous mourir. C’est évidemment très regrettable, d’autant plus que nous ne connaissons pas encore le nom du Docteur, mais c’est comme ça et il va falloir s’y préparer. Or justement, figurez-vous qu’un nouveau service très prometteur vient d’ouvrir ses portes, un service qui va vous permettre de protéger vos données de la fin du monde afin qu’elles vous survivent et qu’elles puissent guider les générations futures, ou bien l’espèce qui nous remplacera. Son nom ? NumericArk, et on peut dire qu’il porte plutôt bien son nom puisqu’il se présente…


  • Pew

    euh Pottermore fonctionne… faut peut-être attendre un peu avant d’écrire ce torchon…

    • Akiff

      @Pew: Tu devrait réfléchir avant de poster un comm de m*erde tout à fait d’accord avec toi #fred étant moi même bêta testeur je me suis connecter peut être 2 mois durant la periode de test tellement il y avait rien a faire…
      Oui parce que entre les potions que j’ai reproduit toutes à peut prêt 10 fois, et relire le chapitre à peut prêt 20 fois pour essayer de trouver tout les objets (que j’ai trouver d’ailleur) il y avait pas grand chose a faire, et sacher que les duels n’étaient pas encore mis en place

  • http://www.fredzone.org Fred

    Qu’est ce que tu appelles « fonctionner » ? Techniquement parlant, je n’ai rien à dire, en dehors du fait que l’accès est limité. Après, le contenu, ce que j’en
    ai vu franchement… Pas de quoi brûler son slip. Sinon, je suis content de
    voir que mon « torchon » t’a quand même poussé à laisser un commentaire.

    Bisou.

  • Alice

    Il faut juste attendre le mail qui vous permettra de jouer en fait. Il peut être long à arriver, de 30 minutes à 19h..

  • chachou

    Bonsoir,
    le fait d’avoir accès à Pottermore de suite après l’inscription ou après avoir longuement attendu le 2nd mail de confirmation n’est qu’une question de chance. Pour ma part, je me suis inscrit deux fois: 4 heures après la première inscription, plutôt peu patiente, je me suis réinscrite, et j’ai reçu dans la seconde mon mail et mon accès à Pottermore.
    En réouvrant ma boite mail, le lendemain, je me suis rendue compte que j’avais reçu le mail d’ouverture de mon premier compte 15 heures après ma première inscription…
    Entre 2 minutes et 15 heures … Comme quoi le délais est très variable !!
    Sinon, j’ai trouvé le site plutôt bien fait, avec de magnifiques illustrations et des moments forts pour tout fan des livres comme l’obtention de la baguette et la répartition dans les différentes maisons. A faire également: préparer sa première potion et tester sa logique avec l’énigme des potions !
    Malgré cela, il me semble que visiter Pottermore est une « one-shot experience » : une fois le premier livre totalement exploré et toutes les petites informations inédites de J.K.Rowling lues (et appréciées pour la plupart), on ferme la page et on n’a pas spécialement envie d’y retourner. Pour quoi faire ? On reviendra quand les prochains tomes seront mis en ligne ….

  • Lesalerat

    Je suis assez d’accord avec toi sachant que je viens de m’inscrire ! Le coup des pseudos m’a assez mise sur le luc aussi, je n’ai pas encore pu accéder au site, mais j’ai peur d’être déçue vu l’engouement qu’avaient les gens qui ont eu accès au site avant nous (je me demande comment ils ont fait).
    L’univers me semble un peu trop gamin aussi…

  • http://swtor-chronicles.e-monsite.com goodrilaz

    Salut à tous.

    J’ai eu le même sentiment que toi Fred. En lisant l’article je me revoyait lors de ma découverte (scandaleuse) de pottermore.
    Pour ma part j’ai attendu mon mail 2h. quand j’ai commencé « l’aventure » de Pottermore, ma première réaction a été : <>.
    Après avoir parcouru la quasi-totalité du site (pas plus de 3h et encore je suis sympa) ma réaction final est : <>.
    Bon après il est vrai qu’il y a (un peu) de contenu. On en apprend un peu plus sur le BackGround de certains personnages et lieu. Mais après avoir fini le premier tome, que nous reste t’il? rien… ah si on peu faire mumuse avec notre baquette magique ou bien avec notre chaudron pour faire gagner des points à notre maison.
    On nous a annoncé quelque chose de magique, dans l’univers d’Harry Potter. Moi je m’attendais déjà à pouvoir relire (entièrement) les livres directement sur pottermore. Quel déception j’ai eu en voyant que nous avons le droit à 8 lignes maximum par chapitre.

    Enfin après comme la dit Fred : « En espérant que la tendance s’inverse dans les semaines et dans les mois à venir »

    sur ce bonne journée à tous !

  • Logan

    Je dois dire que la proposition de pseudo qu’ils t’imposent fait plutôt peur !!!! Je n’ai pas pu personnalisé le mien, j’ai eu un choix entre des générations du style « Maraudeurmagique1664″ ou encore « Rainbaguette12075″

    Un peu dommage sur ce coup

  • Joanie

    Il est vrai que ce n’est pas vraiment a ce qu’on s’attendait apres
    une ouverture plusieurs fois repoussée!
    L’attente du mail de confirmation d’acces est surment long a cause du nombre de personnes qui se sont jeté dessus a l’ouverture! Personnellement cela ne me choque pas dans le sens ou Pinterest fait la meme chose par exemple!
    Je le trouve vraiment bien fait ce site les graphismes de chaque chapitres sont magnifique! Oui on ne peut pas jouer intégralement l’histoire mais ce n’est pas pour cela que les jeux videos sont fait?
    Je ne dis pas qu’il est parfait mais je pense que avec le temps Pottermore sera encore meilleur!

  • Tix

    J’aimerais juste revenir sur trois points.
    D’abord, la boutique ebook et audio-book, que je trouve tout autant incroyable que toi, a sûrement au moins le mérite de financement un tel site, en notant l’absence totale de pub sur le site, bien que le succès des romans est sans doute suffisant..
    Ensuite, les illustrations sont tout de même magnifiques, certaines plus approfondies que d’autres certes, mais nous offre un beau spectacle.
    Enfin, la mise en place de tout ça est sans doute laborieuse, pourquoi ne pas satisfaire d’avoir accès à un bout de l’expérience (disons 1/7e) plutôt que d’attendre 3-4 ans pour avoir un contenu exhaustif ?
    Je suis pour le reste assez d’accord avec toi, le côté communauté n’étant pas très bien approfondi. Mais ce n’est pas une version définitive ! Patience !

  • HHBB

    Pas de pub, mais ya quand même un petit SONY tout en haut ;)

  • Emma

    Moi je te trouve un peu injuste :) C’est une version bêta qui appelle une version gama, puis delta puis epsilon puis dzeta et pourquoi pas eta? Ce n’est pas définitif.
    Tout d’abord pour la proposition des pseudos. J’ai envie de te dire et qu’est ce que ça change? Tu as choisis ton nom et ton prénom? Et puis, le concept de protéger les « n’enfants », je trouve que tu n’est pas très ouvert sur le coup. C’est plutôt bien que l’on s’intéresse à ça non? Parce que oui, nous on a commencé à aimer Harry Potter étant enfants. Alors le truc c’est qu’il faudrait un réseau social dont tu te plains, mais on accepterait pas tous les fans? Ben oui, parce que c’est la condition pour que certains parents acceptent aux très jeunes fans. Bon et ben on peut voir par là le début de quelque chose. De toute façon, on en a tous des horribles alors, on est tous dans le même plat! Alors ça se remarque à peine :)

    Après tu juges beaucoup trop vite, et tu fais de ton cas une généralité. Parce que moi, j’y passe des heures sur ce machin. et là j’attends avec impatience le tome 2. Tu vois, ca m’a permis de redécouvrir toute la magie du premier tome.

    Après faut arrêter de voir « ils veulent nous vendre des ebooks ». Bah bien sur, il faut bien qu’ils trouvent quelques choses à y gagner pour le temps passés à le faire, et pour tout ce qu’il reste à construire –’

    Ne juge pas trop vite, il y a quand même du travail dans ce que tu abats aussi vite…

  • ludy27

    euh après ce débat houleux j’aurai une question à poser à ceux qui ont commencé leur aventure pottermore, voilà je suis bloquée au chapitre 5 du tome 1 et je voulais savoir quel est le délai pour qu’il se dévérouille ou s’il y a une astuce que je n’ai pas découverte ou compris?? merci d’avance.

  • bichou

    Alors je ne suis pas du tout d’accord sur tout ce vous dites sur pottermore c’est un site vraiment très bien qui je trouve une fois de plus J.K Rowling nous fait plonger dans le monde d’Harry Potter et qui est très réussi !! qu’il choisisse à notre place les pseudo c’est pas la mort ! et sa évite de se casser la tête à s’en trouver parce que avec les milliers de personnes qui s’inscrive sur le site les pseudo se ressemblerez trop les uns les autres. Et de toute façon si sa vous plait pas pottermore qu’est ce que vous fichez sur le site alors ? avant de critiquer se que J.K Rowling fait pour tout ses fans vous devriez vous taire parce que ce qu’elle à fait est le travaille de toute une génération, Harry Potter est connu dans le monde entier pas seulement en France ou en Angleterre !

    ludy27 :je suis pottermore pour que tu puisse débloquer la suite il faut que tu fasses tous ce qui a sur ta liste de fourniture.

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -