Clicky

OVH va ouvrir des datacenters en Allemagne et en Angleterre

OVH va ouvrir des datacenters en Allemagne et en Angleterre. Pour l’hébergeur français, la conquête de l’Europe est un bon commencement sur son projet d’expansion dans le monde. Selon Peter Hoehn, le directeur de la filiale allemande du groupe, « l’ouverture de ce premier centre de données est une étape importante dans la stratégie d’expansion de l’entreprise ».

Le premier datacenter en Allemagne se situera à Limburg, à quelques centaines de kilomètres de Francfort. Celui en Angleterre s’implantera à Londres. L’ouverture officielle de ces centres de données est prévue pour le printemps 2017. OVH ne souhaite pas en rester là, le groupe prévoit déjà le développement de deux autres centres de données sur le territoire allemand.

OVH

OVH continue sa conquête du monde.

Ces deux centres s’étendront sur près de 4 000 m² et ils comprendront entre 40 000 et 45 000 serveurs.

Un investissement considérable pour un projet d’expansion ambitieux

Lors de l’OVH Summit en octobre 2016, l’entreprise française avait déjà révélé son intention d’étendre ses activités dans toute l’Europe et aussi au niveau mondial.

Actuellement, le groupe possède 17 datacenters dans le monde entier, mais il compte en ouvrir une dizaine de plus, répartis à travers neuf pays différents et notamment en Angleterre et aux États-Unis.

Pour mener à bien son projet, OVH a reçu un financement de 250 millions d’euros de la part de deux investisseurs américains KKR et Towerbrook Capital Partners. De son côté, la société a apporté une somme de 1,5 milliard d’euros sur cinq ans pour l’expansion de ses nouveaux sites en Europe et en Amérique du Nord.

Des avantages pour le groupe français

Le bâtiment que le datacenter allemand occupera était un ancien site industriel. Il profitera d’une connexion directe par fibre avec Bruxelles, Strasbourg, Prague, Paris, Amsterdam, Londres et Milan. À quelques dizaines de mètres du site se situe un centre de distribution d’énergie.

Un bon plan pour le fournisseur de services IT car l’alimentation électrique figure (logiquement) parmi les premières nécessités d’un centre de données.

Le premier centre de données localisé à Londres était auparavant occupé par un opérateur téléphonique. De là, il pourra lui aussi disposer de la connexion fibrée que le groupe français a développée vers Gravelines, Amsterdam, Montréal et New York. L’endroit dispose également deux sous-stations distributrices d’énergie.

De plus, la société fondée par Octave Klaba se met déjà à la troisième place des entreprises d’hébergement web. Elle dispose actuellement de 1500 salariés. Peter Hoehn a déclaré que le groupe « est le seul fournisseur de cloud d’envergure mondiale à ne pas être américain, et donc pas soumis au PatriotAct ». Un détail qui a son importance dans le contexte actuel.

Mots-clés ovh

Share this post

Andy

Rédacteur web passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !