OVNI : de nouvelles infos sur la « rencontre » de Westall

L’Australie a été le théâtre d’un bien étrange spectacle le 6 avril 1966. Pendant une vingtaine de minutes, les élèves et enseignants de la Westall High School auraient été les témoins d’un objet volant non identifié. L’affaire a fait beaucoup de bruit, avant de sombrer dans l’oubli. Elle semble bien partie pour revenir sur le devant de la scène.

L’événement s’est donc produit le mercredi 6 avril 1966, autour de 11 heures du matin au-dessus d’une école de Westall. Une classe et son enseignant venaient de terminer leur cours lorsqu’un objet a fait irruption dans le ciel.

CIA OVNI

D’après les témoignages recueillis à l’époque, l’objet en question ressemblait un peu à une soucoupe et il faisait la taille d’une familiale.

La « rencontre » de Westall, une affaire qui remonte aux années 60

Très vite, les autres classes ont eu vent de l’affaire. En tout, les autorités ont collecté plus de deux cents témoignages. Certains faisaient état d’une soucoupe mauve, d’autres d’un objet gris.

L’OVNI a virevolté pendant une vingtaine de minutes au-dessus de l’école avant de prendre de la vitesse et de se diriger vers le nord-ouest tout en prenant de l’altitude, flanqué de plusieurs avions non identifiés.

Les témoignages ne sont cependant pas tous allés dans la même direction. Certains ont en effet affirmé avoir aperçu trois objets volants différents, d’autres un seul.

L’affaire a été très médiatisée par la suite et elle a ainsi fait la une de plusieurs médias locaux et internationaux. En 2010, un documentaire de 50 minutes a été diffusé à la télévision australienne.

Cinq décennies plus tard, nous ne savons toujours pas ce qu’il s’est réellement produit au-dessus de cette école. Si la plupart des ufologues s’accordent à dire que l’objet provenait d’un autre monde, certains pensent que l’OVNI était en réalité un avion militaire expérimental.

Un OVNI ou bien un avion militaire expérimental ?

La RAAF a pour sa part déclaré n’avoir mené aucune opération militaire particulière dans la zone. Plus étrange, les autorités n’ont pas été en mesure de retrouver la trace des avions décrits par les témoins.

L’événement a également attiré l’attention de plusieurs scientifiques, et notamment de celle de James E. McDonald.

Ce physicien américain né au début des années 20 s’est pendant longtemps passionné pour la météorologie et la physique avant de se découvrir une passion pour les OVNIS. Tout en occupant le poste de professeur au Département de météorologie de l’Université d’Arizona à Tucson, cet ancien du MIT a également participé à plusieurs enquêtes.

Dans les années 50, alors qu’il était en train de traverser le désert de l’Arizona en compagnie de deux collègues, McDonald a effectivement cru apercevoir un objet volant non identifié. Fasciné par cet étonnant spectacle, l’homme a commencé à se documenter sur les OVNIS.

Il a ensuite rejoint le NICAP quelques années plus tard et il a alors eu l’occasion d’accéder à de nombreux rapports détaillés. En 1967, convaincu par ses recherches, l’Office of Naval Research lui a accordé un budget pour lui permettre de mener ses recherches.

Un enregistrement a refait surface

Durant ces années, McDonald s’est intéressé à plusieurs cas et il a notamment eu l’occasion de se pencher sur la « rencontre » de Westall.

Après avoir procédé à une enquête approfondie, le physicien a entendu parler d’un entretien entre James J. Kibel, un ufologue local, et le processeur de sciences de l’école, un certain Andrew Greenwood.

Le scientifique a donc contacté Kibel pour obtenir plus d’informations et ce dernier lui a envoyé une copie audio de ses observations. La cassette a fini par disparaître dans l’oubli… avant de refaire surface en début de semaine.

QUFOSR, une chaîne spécialisée dans l’ufologie, a en effet mis en ligne sur YouTube une version numérique de cet enregistrement.

La séquence n’est pas de très bonne qualité, mais News.com.au a tout de même été en mesure d’effectuer une transcription.

Si l’on en croit cet enregistrement, alors Greenwood aurait été averti par un enfant totalement hystérique. L’élève se serait en effet précipité dans sa classe pour prévenir tout le monde de l’apparition d’une soucoupe volante dans le ciel.

Un mystère qui perdure

L’enseignant aurait fini par sortir de sa classe et il aurait alors remarqué un groupe d’enfants regardant vers le nord-est du terrain de l’école. Greenwood aurait alors aperçu l’OVNI se tenant près de la ligne électrique. Un OVNI rond et argenté, faisant la taille d’une voiture, avec une tige de métal plantée au milieu de sa structure.

Toujours selon Greenwood, cinq avions seraient alors apparus dans le ciel pour encercler l’objet et ce dernier aurait fini par leur échapper avec quelques manœuvres. Des manœuvres qui auraient duré vingt minutes.

Le directeur de l’école serait ensuite intervenu après la disparition de l’OVNI et il aurait alors ordonné à tous les témoins de cette affaire d’oublier cette histoire à l’occasion d’une conférence.

Pire, d’après l’enseignant, il aurait même menacé de licencier ou d’exclure les professeurs et les élèves ne se conformant pas à ses ordres.

Par la suite, Greenwood aurait tenté de s’entretenir avec d’autres témoins, mais ces derniers auraient refusé de revenir sur l’affaire.

Alors bien sûr, il est extrêmement difficile d’évaluer l’authenticité de cet enregistrement, mais ce dernier prouve au moins que la « rencontre » de Westall n’a pas fini de faire parler d’elle.

Mots-clés insolite