Pacifique : la décharge de plastique est désormais plus grande que la France, l’Allemagne et l’Espagne réunies

Une gigantesque étendue de plastique flotte dans l’océan Pacifique Nord, à mi-chemin entre Hawaï et la Californie. Constituée de milliards de détritus de plastique, cette décharge flottante a même été baptisée « 7e continent de plastique » ou encore « océan de déchets » en raison de l’immensité de sa superficie.

Le 22 mars 2018, des scientifiques ont publié une étude concernant cette décharge flottante dans la revue Scientific Reports. Les résultats de cette étude sont plus qu’alarmants. Les chercheurs ont indiqué que cet océan de déchets était bien plus vaste qu’on le pensait.

Selon les spécialistes, le 7e continent de plastique ferait trois fois la taille de la France.

1,6 million de kilomètres carrés de déchets

D’après l’étude publiée dans le Scientific Reports, cet océan de détritus renfermerait 80 000 tonnes de déchets qui s’étendent sur une superficie de 1,6 million de kilomètres carrés. Un chiffre qui s’éloigne considérablement des premières estimations faites par les scientifiques qui pensaient que l’océan de déchets était 4 à 16 fois plus petit.

Pour obtenir ces chiffres, les scientifiques ont récolté plus de 1,2 million d’échantillons grâce à 30 navires et ont réalisé un relevé aérien de la zone où se trouvent tous les déchets. Les chercheurs ont constaté que le plastique était présent dans 99,9% des détritus qu’ils ont récoltés.

La plupart des débris font plus de cinq centimètres. On y retrouve entre autres des sacs, de bouteilles, des filets de pêche et des emballages.

Des déchets qui mettent la faune marine en danger

Selon les chercheurs, la moitié des déchets trouvés sur place était du matériel de pêche que les pêcheurs laissent dans l’océan. Dans une interview accordée à l’AFP, Laurent Lebreton a indiqué que ces déchets « tuent beaucoup de poissons, de tortures et même des mammifères marins qui s’empêtrent dedans. »

D’après les scientifiques, le fait que tous ces déchets viennent se concentrer dans cette partie de l’océan est dû au phénomène de gyres océaniques. Les tourbillons formés par les courants marins et influencés par la rotation de la Terre transportent tous les déchets marins vers le centre du système.

Pour venir à bout de cette accumulation de déchets, deux ingénieurs français de la marine marchande ont lancé le projet Plastic Odyssey qui vise à construire un catamaran qui utilise les déchets comme carburant.