Pandora, la console portable sous Linux, est disponible en pré-commande

La Pandora, que l’on connait également sous le nom de « Open Pandora » est un projet peu connu du grand public mais qui a néanmoins trouvé des paires d’oreilles très attentives dans le monde du libre. Plutôt logique puisque ce terminal se présente sous la forme d’une console portable embarquant une distribution de type GNU / Linux et donc capable de faire tourner pas mal d’émulateurs. Autant dire que les adeptes du rétro-gaming doivent être très excités à la lecture de ces quelques lignes et ce n’est d’ailleurs que le début puisque la belle est désormais disponible en pré-commande…

Pandora, la console portable sous Linux, est disponible en pré-commande

L’intérêt de la Pandora, c’est évidemment son adaptabilité puisqu’il sera possible de mettre les mains dans le cambouis et d’en faire tout ce qu’on veut. On pourra ainsi installer de vieux émulateurs, c’est vrai, mais la petite console pourra également faire office de PDA, d’ordinateur d’appoint ou même de lecteur de films. Précisons en outre qu’elle devrait être en mesure de faire tourner des titres comme Quake III Arena ou encore Warcraft III sans aucun problème.

Pour ceux qui ne les connaitraient pas encore, voici d’ailleurs les spécifications technique de la Pandora :

  • Ecran de 4.3 pouces (800×480).
  • Processeur TI OMAP 3530.
  • GPU 3D PowerVR SGX 530.
  • 256 Mo de mémoire vive.
  • 512 Mo de mémoire flash.
  • Deux ports pour cartes SDHC.
  • WiFi b/g, Bluetooth 2.0.
  • Deux joysticks analogiques.
  • Un clavier de 43 touches.
  • Une sortie TV.
  • Port USB 2.0 OTG, port USB 2.0 HOST.

Le tout dans un format qui n’est pas sans rappeler celui de la Nintendo DS. Alors après, c’est sûr que la Pandora ne tient pas la comparaison avec nos mobiles ou nos tablettes (enfin au niveau des caractéristiques techniques) et c’est d’autant plus problématique que la console est proposé à partir de 375 €. Yep, sachant que les habitants de l’union européenne devront débourser 445 € avec la TVA… M’enfin, après, c’est vrai que le concept est quand même super séduisant.

Via

Mots-clés linuxopen pandora