Par amour pour son frère handicapé, un ingénieur de Google a « amélioré » Google Assistant

Giovanni Caggioni est un jeune homme de 21 ans qui souffre du syndrome de Down et de cataractes congénitales : il est ainsi incapable de parler et de voir. Ces handicaps l’empêchent de profiter pleinement des fonctions de Google Home. Le jeune homme ne peut également pas compter sur l’aide de l’assistant Google de son Smartphone, étant donné qu’il ne peut pas dire la commande « OK Google ».

Face à la situation de Giovanni, son frère aîné Lorenzo, qui est ingénieur chez Google en Italie, a entrepris de trouver une solution.

Google Assistant France

Crédits Pixabay

Ses collègues et lui ont alors mis sur pied le projet Diva. Ce dernier a pour but de créer un appareil qui va permettre aux personnes comme Giovanni d’envoyer des commandes à Google Assistant sans avoir besoin d’utiliser la parole.

Diva est l’un des trois nouveaux projets présentés par Google pendant la dernière conférence Google I/O.

Un système à bouton unique

Pour concevoir le système qui va faciliter la vie de son frère, Lorenzo a dû relever plusieurs défis. C’est parce que son frère Giovanni est très limité dans sa communication : il ne peut pas parler et ne connait que quelques signes de base. Il lui est aussi impossible d’utiliser un téléphone ou une tablette.

Heureusement, Giovanni a déjà travaillé avec des thérapeutes qui lui ont fait faire des exercices de communication en utilisant de gros boutons. Ces derniers étaient connectés à un appareil qui jouait des réponses préenregistrées.

L’idée est alors venue à Lorenzo de créer un gadget utilisant ce fameux système de bouton unique. Ce dernier est alors branché à un téléphone ou à un ordinateur qui va à son tour se connecter à un appareil Google Home via Bluetooth.

Les perspectives futures

Grâce au système créé par son frère, Giovanni peut maintenant écouter de la musique ou regarder un film en touchant simplement un bouton. Pour lui, le contenu est déjà programmé en fil d’attente pour permettre l’utilisation de ce bouton unique.

Cependant, Lorenzo a déclaré que dans le futur, le système pourra être étendu pour permettre de choisir une variété de contenus et aussi offrir davantage de capacités de recherche.

Google travaille depuis plusieurs années sur les questions d’accessibilité. Ces efforts suivent la tendance des grandes entreprises de technologie à faciliter l’accès à leurs produits aux personnes handicapées. Les assistants déjà existants comme Siri, Alexa ou Google Assistant sont ainsi très utiles pour les personnes souffrant d’un handicap physique. Cependant, le problème avec ces assistants est le fait qu’il faut utiliser des commandes vocales.

Le système créé par Lorenzo Caggioni pour aider son petit frère est ainsi à la base du projet Diva de Google. On espère que ce genre d’initiative sera monnaie courante dans le futur pour rendre les produits technologiques accessibles au plus grand nombre de personnes possibles.