« Parasite », la Palme d’or 2019, pourrait être remaké aux États-Unis

Alors qu’il s’apprête à fêter son premier mois d’exploitation en France et qu’il ne se découvrira aux États-Unis qu’en octobre prochain, on apprend que l’idée d’un remake américain de Parasite, la Palme d’or du dernier Festival de Cannes, a récemment été évoquée du côté de CJ Entertainment.

Si l’on se limitait à la production de ces dix dernières années, le terme « remake » serait probablement synonyme d' »argent facile » et de « pieds joints déposés sur la figure de l’original et de la créativité ». Mais même en retournant dans le passé, on y découvrirait des similitudes pas très réjouissantes avec l’époque actuelle.

Malware Popcorn Time

Crédits Pixabay

Prenez par exemple cette récente information rapportée par AlloCiné quant au projet de tourner un remake de Parasite, la Palme d’or du dernier Festival de Cannes en date. Certes, le film de Bong Joon-ho vient de sortir au cinéma, mais La Totale ! était également encore d’actualité quand la proposition de True Lies est arrivée entre les mains de James Cameron.

« Parasite » : un projet de remake évoqué puis démenti par la même société

Une différence de taille existe néanmoins entre ces deux cas : il y a une vingtaine d’années, l’accès au cinéma international n’était pas aussi aisé que maintenant, et le public américain n’était pas forcément au courant de l’existence de La Totale ! au moment d’aller voir True Lies.

On apprend donc que CJ Entertainment, la plus grande société de production et de distribution de films sud-coréens, souhaiterait remaker plusieurs succès de Corée du Sud, dont Parasite. Auprès d’IndieWire, la tête de la division américaine de l’entreprise Francis Chung a déclaré être « en ce moment au premier stade [du projet] ».

Une intention qui a été accueillie par les yeux révolver de Manuel Chiche, qui distribue Parasite en France via sa société The Jokers. Il a ainsi déclaré sur Twitter que « Bong Joon-ho est unique. C’est une grosse erreur d’essayer de faire un remake. Le résultat sera probablement désastreux. »

Depuis, un autre représentant de CJ Entertainment a démenti toute discussion visant à tourner un remake de Parasite. Dans un vraisemblable souci de ne pas attiser le feu, le gazouillis incendiaire de Manuel Chiche n’est désormais plus. À voir si tous ces mouvements et leur réception ont pu avoir un effet dissuasif sur les décideurs de tels projets.

Mots-clés cannes 2019parasite