Paris : le premier restaurant nudiste va fermer faute de clients

Il était le premier et le seul restaurant nudiste de Paris et aujourd’hui, l’établissement a décidé de fermer ses portes. C’est sur son site internet que O’Naturel a annoncé sa fermeture après un peu plus d’un an après son ouverture. À l’origine de cette décision ? Le nombre de clients trop insuffisant pour faire tourner l’établissement.

Dans son billet, la direction de O’Naturel qui a ouvert ses portes en novembre 2017 a écrit : « C’est avec un grand regret que nous vous annonçons la fermeture définitive du restaurant O’Naturel le samedi 16 février 2019. Nous vous remercions d’avoir participé à cette aventure en venant dîner chez O’Naturel. Nous ne retiendrons que de bons moments, des rencontres avec de belles personnes et des clients ravis de partager des moments exceptionnels. »

O'naturel

Tels ont été les mots de Mike et Stéphane Saada, les fondateurs du restaurant. Les habitués auront donc un peu moins d’un moins pour faire leurs adieux à l’établissement.

Un concept peu commun

Le moins que l’on puisse dire est que O’ Naturel n’était pas un restaurant comme les autres. Au lieu de directement prendre leur aise, les clients qui fréquentaient l’établissement passaient d’abord par un vestiaire dans lequel ils se dévêtaient avant de s’installer dans la salle du restaurant qui comptait une vingtaine de tables.

Pour des raisons d’hygiène, seuls les serveurs étaient vêtus. Les sièges des clients quant à eux étaient recouverts d’une housse à usage unique. Pour garantir la discrétion du lieu, des rideaux occultants ont été installés par les propriétaires.

Une cuisine « bistronomique »

La direction de O’Naturel se targuait de proposer une cuisine « bistronomique » à ses clients avec des menus compris entre 39 et 49 euros. Une formule « vegan » est aussi disponible sur la carte du restaurant.

En dépit de tous les efforts fournis par les propriétaires de l’établissement, O’Naturel est quand même contraint de fermer.

« Nous fermons pour des raisons économiques, nous n’avons pas assez de clients. Nous voulons sortir la tête haute de ce projet et nous laissons la possibilité à ceux qui voudraient tenter l’expérience ainsi que nos fidèles soutiens le temps de venir. » a expliqué Mike Saada.

Avant la fermeture officielle de l’établissement, la direction invite ses clients à les « soutenir » et les « aider » en « venant nombreux pendant ce mois de janvier et début février. »

Mots-clés insolite