Pas de jeux piratés sur Windows 10 ?

Microsoft vient de mettre à jour le contrat d’utilisation de Windows 10, déclenchant par la même occasion un nouveau vent de désapprobation. Surprenant ? Pas vraiment et c’est assez logique car l’éditeur stipule clairement qu’il se donne le droit de bloquer les jeux et les applications piratés, ainsi que les périphériques non autorisés.

Le contrat en question est disponible à cette adresse et le passage relatif se situe au niveau de la partie dédiée à la mise à jour des services ou des logiciels, du côté de l’article 7. b.

Jeux piratés Windows 10

Avec Windows 10, Microsoft se réserve le droit de bloquer les jeux piratés et les périphériques non autorisés.

D’après ce passage, Microsoft se réserve le droit de vérifier automatiquement la version du logiciel utilisé pour continuer à fournir les services et les mises à jour associées.

Microsoft pourra bloquer les jeux contrefaits ou les terminaux non autorisés

Jusque là, rien de transcendant, mais c’est ensuite que les choses se corsent.

Car en effet, la firme indique aussi qu’elle pourra bloquer notre accès aux services, ou empêcher l’utilisation de jeux contrefaits ou de terminaux non autorisés. Terminaux, ou périphériques.

Le passage concerné :

b. Nous pouvons vérifier automatiquement la version du logiciel que vous utilisez afin de pouvoir continuer de vous fournir les Services, et pouvons télécharger des mises à jour logicielles ou modifications de configuration sans vous les facturer afin de mettre à jour, d’améliorer et d’étoffer les Services, y compris celles susceptibles de bloquer votre accès aux Services ou d’empêcher votre utilisation de jeux contrefaits ou de terminaux non autorisés.

En d’autres termes, si vous installez un jeu piraté sur votre ordinateur et que Microsoft le détecte, alors la firme aura parfaitement le droit de le bloquer sans demander votre autorisation. Même chose si vous décidez d’utiliser un périphérique non autorisé.

Faut-il sortir les torches et les fourches pour autant ? Pas forcément, et vous allez très vite comprendre pourquoi.

Windows 10 est un système d’exploitation universel. Il a été pensé pour tourner sur nos ordinateurs ou sur nos machines hybrides, mais aussi sur nos smartphones et… sur la Xbox One.

Or justement, Tom Warren rappelle dans son article que Microsoft procédait déjà de la sorte sur sa console de salon.

Oui mais voilà, le gros problème pour la firme, c’est que cette affaire n’est pas un cas isolé. Windows 10 a aussi la fâcheuse tendance à être un peu trop curieux et ces conditions d’utilisation risquent par conséquent de nuire encore un peu plus à l’image du système.

Via

Mots-clés microsoftwindows 10