PepsiCo risque d’être la première entreprise à acheter une publicité en orbite

Start Rocket, une entreprise russe, a fait couler beaucoup d’encre au début de l’année en dévoilant son projet consistant à envoyer des publicités dans l’orbite de notre planète en s’appuyant sur des CubeSats. Quelques mois plus tard, la société aurait trouvé son premier client et il s’agirait de… PepsiCo.

Start Rocket pense que la publicité ne devrait souffrir d’aucune limite.

Sauver Terre

L’entreprise a donc dévoilé en début d’année une solution d’affichage publicitaire… un peu particulière.

Bientôt de la pub dans l’espace ?

La solution présentée par la start-up russe consiste en effet à insérer un gigantesque panneau publicitaire dans l’orbite de notre planète afin de diffuser les publicités des annonceurs dans l’espace.

Tous les détails n’ont pas encore été révélés, mais nous savons que la société compte s’appuyer sur des CubeSats pour mener à bien son projet.

L’idée serait donc de déployer dans l’orbite terrestre un panneau d’affichage composé d’une multitude de CubeSats, un panneau atteignant les cinquante kilomètres carrés. Ces satellites pourraient ensuite être programmés pour afficher les logos des clients de l’entreprise, à raison de trois ou quatre fois par jour, avec des intervalles de six minutes.

C’était du moins les informations communiquées à l’époque par Vlad Sitnikov, le PDG de l’entreprise.

Pour expliquer son projet, l’homme avait d’ailleurs indiqué à l’époque que l’économie était désormais le « système sanguin » de la société et que le divertissement et la publicité se trouvaient de ce fait au cœur des préoccupations des entreprises et des particuliers. Il avait également évoqué un premier lancement à l’horizon 2021 sans pour autant s’étendre sur la liste de ses clients.

Un premier client de trouvé

Trois mois plus tard, il semblerait que le projet soit en bonne voie puisque Start Rocket a annoncé avoir trouvé un premier client, en la personne de PepsiCo Russia. Une information qui a par la suite été confirmée à Futurism par la porte-parole de l’entreprise.

D’après l’échange entre cette dernière et nos confrères, la première publicité diffusée en orbite portera sur une boisson énergisante non alcoolisée du nom d’Adrenaline Rush.

Nous ignorons en revanche quand le « spot » sera diffusé. Start Rocket, de son côté, a affirmé avoir développé une méthode permettant d’envoyer des réflecteurs à l’aide de ballons gonflés à l’hélium, mais l’entreprise n’a pas donné plus d’informations depuis.

Une chose paraît sûre en revanche. Cette nouvelle ne fera pas la joie des astronomes et des chercheurs. Ces écrans publicitaires orbitaux risquent en effet de générer davantage de pollution lumineuse, ce qui pourrait à terme porter préjudice à nos observatoires. En outre, on peut aussi se demander si l’entreprise russe parviendra à obtenir les autorisations nécessaires.

Le traité de l’espace voté en 1967 indique en effet que les activités spatiales non gouvernementales doivent impérativement obtenir l’autorisation de l’Etat membre concerné. En d’autres termes, pour pouvoir lancer son panneau publicitaire orbital, l’entreprise aura besoin de l’accord de l’administration Poutine.

Mots-clés espaceinsolite