Perfect World, un MMO gratuit et très bien fait

Le marché des MMO est finalement assez simpliste : d’un côté, nous avons World of Warcraft et de l’autre, le reste. Oui sauf que c’est vrai pour les MMO payants. En effet, les MMO gratuits, eux, on en trouve une tonne sur le web. Et justement, si Perfect World est l’un de ces derniers, il est aussi sans doute l’un des meilleurs MMO gratuits qui me soit tombé sous les mains. Du coup, sympathique comme pas deux, il fallait bien que je partage avec vous ma découverte.

Perfect World, un MMO gratuit et très bien fait

Avant tout, il faut savoir que Perfect World ressemble énormément à World of Warcraft. Entre les décors qui se valent, le gameplay qui est plus ou moins identique et l’interface vraiment similaire, il faut avouer qu’il y a de quoi se sentir chez soi. En toute franchise, pour avoir essayé un nombre incalculable de MMO gratuits, je peux vous dire que Perfect World est l’un des meilleurs du genre. Et le pire, c’est qu’il existe déjà depuis un moment mais qu’il avait complètement échappé à ma vigilance.

Perfect World, le Werewolf Panda

Perfect World s’inspire des mythologies traditionnelles chinoises et plonge le joueur dans l’univers de Pangu, le dieu super fort et très sympathique qui a créé le monde tout entier. Je préfère passer sur l’histoire, on notera juste que les décors sont fortement inspirés de la Chine traditionnelle et que l’ensemble est en vraie 3D toute zolie, ce qui ne gâche vraiment pas notre plaisir.

Concrètement, le joueur peut incarner trois races : les humains, les elfes et les hommes-bêtes. Pour chacune de ces trois races, deux classes sont disponibles. On peut citer, de tête :

  • Humains : guerrier ou magicien.
  • Elfes : archer ou prêtre.
  • Hommes-bêtes : werebeast (genre druide / guerrier) ou werefox (invocateurs de familiers).

Perfect World, on se croirait à Hurlevent non ?

Evidemment, chaque classe se joue d’une manière bien particulière. Pour le moment, je n’ai testé que l’archer elfe et le werebeast, et je peux vous assurer que cela n’a vraiment rien à voir. Bon, en même temps, c’est un peu logique mais si je vous dis ça, c’est pour insister sur le fait que le plus grand soin a été apporté au gameplay, hein…

Cela dit, ce qui est vraiment bluffant, c’est la phase de création du personnage. Sur ce point, Perfect World va nettement plus loin que World of Warcraft puisque tout est modulable. On peut changer de la forme du nez de son personnage jusqu’à sa teinte ou sa corpulence. C’est vraiment super bien foutu, on passe du temps à essayer différentes combinaisons et on se retrouve finalement avec un personnage complètement unique.

Perfect World, une monture

Concernant le jeu en lui-même, je n’ai testé pour le moment que les premiers niveaux mais je peux vous assurer qu’il est très addictif et qu’il ressemble comme deux gouttes d’eau à World of Warcraft là aussi. Les textures sont soignées, l’ensemble est très léché (à condition de mettre toutes les options à fond, hein) et mon seul reproche concernera les animations des personnages qui sont parfois un peu « raides ». En gros, les développeurs du jeu n’ont pas utilisé suffisamment d’images pour que l’animation soit complètement fluide. C’est dommage, autrement leur jeu aurait été parfait.

Perfect World, la carte de la région

Alors, point important s’il en est, il faut savoir qu’à la base, Perfect World est en anglais. Seulement là où nous sommes vraiment très chanceux, c’est que des petits français ont décidé de l’adapter et de le traduire. Résultat des courses, si vous voulez jouer dans de bonnes conditions, avec des gars qui parlent la même langue que vous, ce n’est pas compliqué, il suffit de vous rendre sur PWFrance. Vous y trouverez un client traduit et deux serveurs (PvP et PvE) en XP x2 pour monter un peu plus vite.

D’ailleurs, ce n’est pas tout ça mais j’y retourne, moi, faut que j’aille poutrer de la plante chelou, hein…