Clicky

Pérou : de nouveaux géoglyphes ont été découverts

Le Pérou est au centre de toutes les attentions depuis plusieurs jours. Des chercheurs ont en effet trouvé des dizaines de géoglyphes circulaires situés aux alentours de l’ancienne ville de Quilcapampa.

Si ce terme ne vous parle pas particulièrement, alors sachez qu’il fait référence à de gigantesques motifs dessinés à même le sol. Ils peuvent être formés par l’entassement ou l’enlèvement de pierres, de végétation ou même de terre et les plus célèbres d’entre tous se trouvent au Pérou ; il s’agit des fameuses lignes de Nazca.

Géoglyphe 1

De nouveaux géoglyphes ont été découverts au Pérou.

Ces dernières ont été découvertes à la fin des années 20 dans le sud du Pérou, et plus précisément dans le désert de Nazca, ce même désert qui leur a donné leur nom.

Les lignes de Nazca ont été découvertes à la fin des années 20

Les géoglyphes tracés là-bas ont accompagné l’humanité durant plusieurs siècles. Le conquistador Pedro Cieza de Leon lui-même les avait suivis en 1553 en pensant qu’il s’agissait d’une piste. Il aura cependant fallu attendre 1927 pour qu’ils soient redécouverts par l’archéologue péruvien Torobio Mejia Xesspe.

Ce dernier n’a malheureusement pas eu l’occasion de les étudier, faute de moyens techniques suffisants. Les premières observations aériennes ont donc été faites par un anthropologue américain du nom de Paul Kosok, douze ans plus tard. D’autres formes ont été découvertes au fil des siècles et notamment en août 2014 à la suite d’une gigantesque tempête de sable survenue dans la région.

Les archéologues ont mis beaucoup de temps avant de déterminer comment les Nazcas procédaient pour réaliser ces gigantesques figures. Après de nombreuses fouilles menées sur place, ils ont fini par comprendre qu’ils s’appuyaient sur des techniques telles que le carroyage pour conserver des proportions cohérentes.

En tout, les chercheurs ont trouvé plus de 800 figures géométriques différentes. Des figures simples comme des lignes ou un peu plus complexes comme des spirales, des ellipses ou même des trapèzes. Certains géoglyphes vont même encore plus loin en mettant en scène des animaux et notamment des singes, des colibris ou même des condors ou des araignées.

Des dizaines de nouvelles formes viennent d’être découvertes

Personne n’a été en mesure de comprendre ce qui a poussé les Nazcas à tracer ces lignes. Certains ont pensé que ces formes s’inscrivaient dans un rituel religieux, d’autres qu’il s’agissait en réalité d’un calendrier astronomique.

Au fil des années, des théories un peu plus originales sont apparues. Erich von Däniken, par exemple, pensait que ces figures s’adressaient à une civilisation extra-terrestre et même qu’elles étaient utilisées pour baliser une piste d’atterrissage.

Les études et les fouilles se sont succédé au fil des années et la dernière en date a eu lieu à proximité de l’ancienne ville de Quilcapampa. Elle s’est avérée très fructueuse puisque les membres de l’équipe archéologique ont identifié et cartographié des dizaines de géoglyphes circulaires, des géoglyphes se trouvant le long d’anciennes routes commerciales.

Ces cercles sont de tailles variées. Les plus petits n’excèdent pas les quatre mètres de diamètre, mais les plus grands atteignent plus de 800 mètres carrés. La plupart de ces formes représentent de simples anneaux, mais certains vont un peu plus loin.

D’après les études menées sur place, ces géoglyphes auraient été tracés entre les années 1050 et 1400. Il s’agit cependant d’une simple estimation et il faudra sans doute attendre un peu avant d’en savoir plus au sujet de ces formes.

Géoglyphe 2

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.