Personne ne sait d’où viennent ces étranges boules de pierre découvertes en Sibérie

En inspectant une mine de charbon située en Sibérie, des mineurs ont découvert plusieurs boules en pierre. Ils ont immédiatement prévenu les autorités russes et ces dernières ont dépêché plusieurs experts sur place pour analyser ces mystérieux objets. Personne n’est encore parvenu à déterminer leur nature exacte mais ce ne sont évidemment pas les hypothèses qui manquent.

La mine en question se trouve dans la région de Krasnoïarsk, et plus précisément à proximité de la ville de Nazarovo. Elle est très fréquentée mais certaines galeries ont été laissées à l’abandon depuis plusieurs années et c’est dans l’une d’entre elles que ces boules ont été découvertes.

Boule pierre : image 1

Ces drôles de boules ont été découvertes dans une mine de charbon de Sibérie.

Au total, les mineurs ont remonté par moins de dix boules de la mine. Des boules assez massives par ailleurs puisqu’elles font environ un mètre de diamètre.

Les mineurs ont trouvé dix boules en pierre dans une galerie de la mine

Elles sont donc assez massives et elles sont aussi parfaitement lisses. En outre, leur surface change de couleur lorsqu’elle rentre en contact avec de l’eau. D’après les experts présents sur place, ce changement de couleur serait provoqué par de l’oxyde de fer présent dans la roche formant ces étranges boules.

Comme indiqué un peu plus haut, les spéculations vont bon train depuis plusieurs semaines. Certaines personnes pensent en effet que ces boules ont été façonnées par une ancienne civilisation mais cette théorie n’a pas spécialement convaincu la communauté scientifique.

En réalité, les géologues russes pensent que ces boules ont été formées par concrétion, exactement à la manière des stalactites que l’on trouve parfois dans les grottes.

Ils estiment en effet que du sable, de la boue et des minéraux se sont progressivement déposés sur un noyau durant des millions d’années. Comment ? Grâce à de l’eau s’écoulant à travers la roche sédimentaire, de l’eau laissant des dépôts derrière elle.

Un simple phénomène géologique ?

C’est en tout cas la théorie défendue par le Dr Olga Yakunina du Musée de Géologie de la Sibérie Centrale.

Elle a d’ailleurs dressé un parallèle avec les perles des huîtres. Ces dernières se forment en effet lorsqu’un grain de able pénètre dans un fruit de mer. Au fil des années, il va attirer des minéraux et former une petite boule nacrée : la perle.

Il faut d’ailleurs savoir que ce n’est pas la première fois que l’on découvre de telles boules. En réalité, d’autres objets similaires ont été trouvés en Nouvelle-Zélande ou même en Ontario et au Kazakhstan. Toutefois, ces boules sont généralement assez rares et c’est précisément pourquoi les géologues ont été surpris d’en découvrir dix d’un coup.

Boule pierre : image 2 Boule pierre : image 3 Boule pierre : image 4 Boule pierre : image 5