Peter Carlsson veut lancer sa propre usine de batteries électriques

Peter Carlsson a travaillé pendant plusieurs années pour Tesla. Il envisage désormais de créer sa propre entreprise en Suède, une entreprise nommée Northvolt. L’homme prévoit d’investir la somme de 3,8 milliards d’euros sur six ans pour construire la plus grande usine de fabrication de batteries en Europe. Les perspectives de croissance sur les voitures électriques motivent encore plus l’homme à réaliser son projet.

Partant du constat que de plus en plus de constructeurs se lancent dans la fabrication de voitures électriques, Peter Carlsson estime ainsi que la demande en batteries électriques devrait augmenter dans les années à venir et même dépasser les prévisions actuelles.

Usine batterie

Un ancien de Tesla compte ouvrir une usine de batterie en Suède.

Rien n’est encore joué, bien entendu. La réalisation du projet ne sera pas facile. Toutefois, l’entrepreneur a une chance de toucher le gros lot si son projet se concrétise.

Un projet en plein développement

Pour le moment, le lieu d’implantation n’a pas encore été décidé. Carlsson a déclaré qu’il est très confiant et sûr que des investisseurs industriels et des investisseurs institutionnels s’intéresseront à son projet.

Il a d’ailleurs reçu des fonds de la part de certaines agences suédoises pour l’énergie et l’innovation et de Vattenfall. Grâce à cette manne providentielle, il pourra ouvrir des bureaux et procéder à ses premiers recrutements.

L’homme semble confiant et il pense ainsi que son entreprise parviendra à s’imposer face à la Gigafactiry d’Elon Musk. Il compte ainsi atteindre le seuil des 32 gigawattheures en 2023.

Un véritable défi, que l’entrepreneur semble vouloir relever avec beaucoup de détermination.

Une concurrence assez rude

À part Peter Carlsson, d’autres constructeurs automobiles commencent également à fabriquer leurs propres batteries en interne. Ces derniers se préparent à accueillir la nouvelle ère des véhicules électroniques. Pour le moment, le secteur est encore dominé par les Asiatiques, en l’occurrence Panasonic, LG Chem et CATL.

La concurrence est déjà à l’oeuvre. L’allemand BMW a par exemple ouvert une entreprise de batteries l’année dernière. De son côté, LG Chem a misé sur une entreprise en Pologne en investissant 320 millions d’euros. Pour Samsung SDI, des batteries pour voiture électrique compléteront sa gamme de produits au courant de l’année 2018.

Face à cette concurrence, Peter Carlsson va devoir mettre le paquet pour pouvoir surpasser ses concurrents.