Petit guide de survie pour LeWeb’12 et tous les salons du même genre

Cela ne devrait pas vous surprendre mais la couverture d’un salon, quel qu’il soit, exige un minimum de préparation. C’est certain, on peut aussi y aller les mains dans les poches et se laisser ensuite porter par le courant tel le jeune saumon tressaillant, mais le risque c’est quand même de passer à côté de la substantifique moelle de l’évènement. Oui, et si vous vous sentez tout perdu dans votre corps, si vous ne savez absolument pas comment couvrir les salons auxquels vous êtes invités, alors voici un petit guide de survie spécialement rédigé à l’occasion de LeWeb’12. Un petit guide qui devrait vous permettre d’y voir un peu plus clair et qui devrait même vous faciliter les choses pour les futurs évènements auxquels vous serez conviés. Ou pas, évidemment…

Note : Ce guide n’est évidemment pas exhaustif, et il n’est pas non plus parfait. Il s’appuie essentiellement sur mon expérience personnelle, et vous êtes bien évidemment libre de le critiquer ou de le compléter à votre guise parce que c’est justement à ça que servent les commentaires.

Petit guide de survie pour LeWeb'12 et tous les salons du même genre

L’intendance

Tout commence bien évidemment par l’intendance. C’est sans doute le chapitre le moins glamour, le moins sexy, de ce petit guide, mais il est malheureusement incontournable si on souhaite couvrir nos évènements dans de bonnes conditions. Et même si on veut les couvrir tout court, d’ailleurs. Parce que bon, entre l’hôtel, le transport et les accréditations, il y a quand même deux ou trois petits choses à prendre en ligne de compte.

Pour faire simple et parce que les listes à puces sont nos amies, voilà ce que devraient être vos principaux sujets de préoccupation :

  • Le transport : Sauf exception, la plupart des évènements que vous voudrez couvrir ne se trouveront pas à côté de chez vous. La première chose que vous devez faire, donc, c’est de vous inquiéter du transport. Est-ce qu’il est compris dans l’invitation ? Est-ce que les frais sont à votre charge ? Est-ce à vous de réserver vos billets d’avion, de train, de bateau ?
  • L’hôtel : Dormir dehors, ce n’est pas spécialement sympa, surtout pas en plein hiver. Et le truc à bien prendre en compte, c’est que vous ne serez pas le seul à chercher une chambre d’hôtel. Moralité, dès que vous aurez votre invitation en poche, il faudra foncer et téléphoner au plus vite à l’hôtel de votre choix histoire de ne pas rester sur le carreau. Après, vous avez aussi l’option « airbnb », hein…
  • L’accréditation : Sans accréditation, vous n’irez pas bien loin et autant dire que vous avez plutôt intérêt à vous pencher sérieusement sur la question avant de partir. Et tout tient finalement en deux questions : Quand ? Comment ? Pour LeWeb, par exemple, il faut réserver notre ticket sur Amiando et l’imprimer ensuite pour pouvoir récupérer notre accréditation.

Avec ça, déjà, vous devriez être tranquille. Après, évidemment, il y a plein d’autres trucs à prendre en considération. Genre si vous êtes amenés à couvrir le CES, il vaudra mieux penser à refaire votre passeport en amont. Pensez aussi que ça peut prendre deux mois, alors il vaudra mieux prendre les devants. Même chose aussi pour les éventuels vaccins si vous partez en pleine jungle.

Ah et sinon, ça peut aussi être intéressant de demander à l’hôtel où vous séjournerez s’il propose du WiFi dans les chambres, hein. ‘Fin moi, je dis ça, je dis rien…

Le matos

Là, c’est sans aucun doute le point le plus important ! Parce que si tu veux pouvoir couvrir ton salon dans de bonnes conditions, tu vas devoir apporter les bons outils. Tout dépend évidemment de ce que tu veux faire et de la manière dont tu vas aborder l’évènement en question, mais je pense pour ma part qu’on ne peut faire l’impasse ni sur l’ordinateur / tablette, ni sur l’appareil photo / camescope.

Et en ce qui me concerne, voilà donc ce que vous pourrez trouver dans mon sac :

  • MacBook Air 13 pouces : Il date de 2010, c’est un Core2Duo mais il suffit amplement à faire un peu de montage vidéo et à balancer des articles sur le ouaibe intersidérale.
  • Sony NEX-7 : Compact, léger, il va me permettre de faire de jolies photos et même de réaliser quelques vidéos histoire de vous faire vivre LeWeb’12 comme si vous y étiez.
  • Micro externe Sony ECM-ALST1 : Sortir des vidéos en 1080p, c’est super, mais il ne faut pas que ça se fasse au détriment du son. Cette année, j’ai donc décidé d’investir dans un petit micro Sony.
  • Objectif Sony SEL-35F18 : Sur les salons, la lumière laisse parfois à désirer et c’est la raison pour laquelle il est préférable de s’équiper d’objectifs aussi lumineux que possible.
  • Objectif Sony SEL-1855 : Bon, là il s’agit de l’objectif livré en kit avec le NEX-7 et il pourra toujours dépanner dans certains cas donc autant partir avec, hein…
  • Un trépied : Là, c’est vraiment une question de confort parce que même si les objectifs du NEX-7 intègrent un stabilisateur, rien ne vaut un bon vieux trépied de chez mémé.
  • Disque dur externe Storeva : L’espace disque du MacBook Air étant assez limité (128 Go en SSD), il faut mieux prévoir un petit disque dur externe au cas où et mon choix s’est naturellement porté vers un disque dur externe nomade au format 2.5″.

Voilà pour les grandes lignes. En gros, les deux trucs qui sont vraiment importants quand on part couvrir un évènement comme LeWeb’12, c’est la machine qui nous permettra d’alimenter notre site et le dispositif qui servira à immortaliser l’expérience. Après, il y a évidemment les sacs pour caser toutes nos bricoles et, en ce qui me concerne, c’est Crumpler qui a la côte à la maison.

Mais attention, car le matos ne se suffit pas non plus à lui-même…

La gestion de l’énergie

Et s’il y a un autre critère à prendre en compte, c’est finalement tout ce qui touche à la gestion de l’énergie. Parce que bon, si c’est pour se retrouver à sec au bout de deux heures, ça ne sert pas à grand chose de remplir son sac avec tout plein de geekeries. Carrément pas, même.

Pour l’ordinateur, pas de mystère, il faudra simplement veiller à bien emporter son chargeur et jouer ensuite la carte de l’économie. Du coup, il pourra être intéressant de procéder au nettoyage complet de votre machine avant le départ et de virer tous ces petits logiciels qui ont tendance à tirer sur sa batterie. Pensez aussi à désactiver certains programmes et à fouiner du côté des logiciels qui se lancent au démarrage de l’ordinateur. Ce n’est effectivement pas une fois que vous serez sur place qu’il faudra vous en inquiéter.

Concernant mon NEX-7, c’est plus simple, j’ai tout simplement investi dans une seconde batterie et dans un second chargeur. Pourquoi deux chargeurs ? Tout simplement pour gagner un maximum de temps. Et oui, parce qu’une batterie met quand même entre quatre et six heures à se recharger. Plutôt que de me lever en pleine nuit pour changer de batterie, j’ai donc préféré dépenser quelques euros de plus pour un second chargeur.

Pour mon iPhone 4S – qui me servira essentiellement à twitter voir à enregistrer quelques vidéos si le NEX-7 vient à tomber à sec -, je me suis contenté d’acheter une coque avec batterie. A côté, j’ai aussi une vieille batterie externe gonflée à bloc et qui me permettra d’éviter de mauvaises surprises, de même qu’une seconde coque qui m’offrira la possibilité de le monter sur trépied en cas de problème.

Alors évidemment, dans votre sac, vous n’aurez pas forcément la même chose parce que tout dépendra finalement de votre matos. Cela dit, il faut bien se mettre en tête que le point le plus périlleux lorsqu’on couvre un salon, c’est bien la gestion de l’énergie. Parce que les prises électriques sont finalement assez rares, et très très convoitées.

Le planning

Se faire un planning super précis et ultra complet, cela ne sert pas à grand chose. Couvrir l’évènement, c’est bien, mais il faut aussi le vivre et, pour se faire, il est donc préférable de s’aménager quelques temps libres pour aller tailler le bout de gras avec les copains ou bien pour venir à la rencontre des gens. Genre on est là, on passe sur un stand, on teste une techno, on parle avec ses développeurs et on se fait une petite vidéo derrière histoire de présenter le concept.

Toutefois, ce n’est pas non plus une raison pour ne rien préparer du tout.

Pour LeWeb’12, par exemple, je me suis fait une petite liste des conférences et des startups qui m’ont le plus tapé dans l’oeil. Ensuite, et bien j’ai balancé le tout dans Evernote histoire de récupérer ensuite mes infos sur mon mobile et sur ma bécane. Beaucoup plus simple à gérer comme ça.

Et voilà donc la liste des évènements que je vais essayer de suivre :

  • La conférence de Jeff Hagins de SmartThings.
  • La conférence d’Alexander Ljung de SoundCloud.
  • La conférence de Phil Libin d’Evernote.
  • La conférence de Ben Gomes de Google.
  • La conférence dédiée à l’écosystème IT européen avec Fleur Pellerin.
  • La conférence dédié au « cloud » avec Dropbox, YouSendIt et Amazon.
  • La conférence de David Marcus de Paypal.
  • La conférence de Danae Ringlemaan de Indiegogo.
  • La conférence de Kevin Systrom d’Instagram.
  • Le workshop de Google.
  • Le workshop de Facebook.
  • Le workshop d’Evernote.

Derrière, je vais surtout mettre l’accent sur les startups. Comme les années précédentes, en fait. D’une, ça leur permettra d’avoir un peu plus de visibilité, de deux ça nous permettra de prendre la température du marché et peut-être même d’avoir une idée de ce qui nous attend pour ces prochaines années.

En conclusion

Voilà pour ce petit guide sans prétention. Bon, évidemment, chacun a sa propre manière de voir les choses, et donc sa propre façon de s’organiser, mais je pense tout-de-même qu’il y a au moins un point sur lequel on sera tous d’accord : pour bien couvrir un salon, il faut un minimum de préparation. Et j’espère donc que ces quelques conseils vous permettront d’aborder un peu plus facilement la chose. D’ailleurs, si vous êtes un habitué des salons, ce serait super sympa de partager avec nous vos remarques et vos conseils.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Installer iOS 5 sur un iPhone 3G ou sur un vieil iPod Touch

    Installer iOS 5 sur un iPhone 3G ou sur un vieil iPod Touch

    Contrairement à beaucoup de constructeurs (grosse pensée pour RIM), Apple est une firme plutôt sérieuse en matière d’obsolescence programmée. Elle n’hésite ainsi jamais à mettre ses vieux terminaux à jour lorsqu’elle en a la possibilité. Or justement, si vous avez un iPhone 3G ou un vieil iPod Touch en votre possession, vous devez déjà savoir qu’il est malheureusement impossible d’installer iOS 5 sur ces iDevices. Bien heureusement, il existe désormais une solution alternative du nom de Whited00r, une solution qui va tout simplement vous permettre de profiter de la dernière version de la plateforme mobile de Cupertino…

  • Tutoriel : développer pour iOS

    Apprendre à développer pour iOS

    Aujourd’hui, pour devenir riche, célèbre et respecté, plusieurs solutions s’offrent à vous. Comme devenir un génie de la finance ou apprendre à développer pour iOS. Pour le moment, nous allons évidemment laisser les places financières de côté pour nous intéresser au développement iPhone ou iPad. Ce que vous allez donc trouver un peu plus bas, c’est un tutoriel complet pour se lancer et pour pouvoir ensuite programmer sa première application sur la plateforme mobile d’Apple. Le tout avec quelques ressources histoire que vous puissiez approfondir le sujet et démarrer sur de bonnes bases. Développer pour…

  • Wordpress : Theme Test Drive, pour tester ses thèmes en toute discrétion

    WordPress : Theme Test Drive, pour tester ses thèmes en toute discrétion

    On trouve des centaines et des centaines d’extensions de toute sorte pour WordPress. Certaines sont intéressantes, d’autres moins, mais on tombe parfois sur de véritables pépites. Theme Test Drive en fait justement partie. Grâce à ce plugin, vous allez effectivement pouvoir tester vos thèmes en toute discrétion et sans affecter vos visiteurs. Très pratique quand on travaille sur un nouveau thème et qu’on souhaite le tester en production, mais également lorsqu’on travaille sur une campagne d’affichage pour un annonceur. Pour profiter des fonctionnalités de Theme Test Drive, il faut bien évidemment commencer par installer l’extension….


  • http://www.dessinemoiunboulon.net Julien Bertheas

    ça fait un bon petit package à transporter tout ça :)
    Bon leweb en tout cas ! et j’ai hate de voir tous tes reportages !!

  • Thomas

    Il manque : réviser ses cours d’anglais non ? Les conf sont en Français ?

  • Pierre

    Très intéressant, ce petit guide. Mais avant ça, j’aimerais fort bien être invité. Car un salon de high tech, ce serait un de mes projets a faire en effet ! Tu balances tes reportages quand ? :-)

  • Jambon

    Quel est le modèle du trépied utilisé pour ton NEX ? :)

    • http://www.fredzone.org Fred

      Manfrotto, mais je ne sais plus quel modèle vu que je l’ai oublié à LeWeb… Quel couillon, je ne sais même plus où je l’ai mis :s

  • http://coreight.com/ Coreight

    C’est là qu’on voit le professionnalisme du blogueur :-)
    Merci pour ces « dessous » de LeWeb, hâte de lire tous tes comptes-rendu.

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -